Brest : Lejeune apprend vite

BREST-LEJEUNE

87 commentaires
  

Arrivé en prêt lors du Mercato d’hiver, Florian Lejeune est en train de trouver ses marques au Stade Brestois 29. Titulaire en défense face à Lyon, il a apporté sa contribution à la belle performance de son équipe. Et il ne compte pas en rester là…

Quand on pense qu’il ne jouait quasiment pas en D2 espagnole depuis l’été dernier… Florian Lejeune a sans doute bien fait de s’éloigner de Villareal, il y a deux mois, pour montre ailleurs les qualités qui sont les siennes. Pour ce grand blond de 21 ans, l’heure de la revanche a sonné sous les couleurs brestoises. Sept fois titularisé (six fois en L1, une fois en Coupe de France) par Landry Chauvin depuis son arrivée, il s’est immédiatement fondu dans le décor, faisant sien l’objectif maintien du club finistérien, et le tout avec un naturel désarmant.

Et l’ancien Istréen d’insister sur les valeurs morales indispensables pour exister à ce niveau de compétition. C’est ce qui faisait défaut le mois dernier, lorsque l’effectif finistérien a été chamboulé, pour diverses raisons. Désormais, quelques garanties semblent instaurées sur ce plan. «Ce qui a changé, c’est l’attitude, l’état d’esprit. On n’avait pas le choix si on voulait redresser la barre. Mais il ne faut pas se relâcher et se rappeler qu’il y a quelques semaines, tout le monde nous mettait «à la rue». Ce que l’on fait depuis deux journées est encourageant pour la suite.»

Prêté avec option d’achat au SB29, Florian Lejeune met toutes les chances de son côté pour que son aventure dans le Finistère se passe du mieux possible. Sa polyvalence constitue un atout non négligeable. «Je me suis bien adapté, confirme-t-il. Après, c’est vrai que je me sens plus à l’aise en jouant derrière, mais j’ai aussi la capacité d’évoluer un peu plus haut si besoin. En fait, je suis prêt à jouer là où le coach me dit de le faire.» Pour l’heure, il est prématuré de penser à l’avenir, qui dépendra sans doute du maintien brestois en fin de saison. En attendant, le joueur se fixe un objectif à court terme : «bien travailler à l’entraînement pour préparer la réception de Toulouse.» Chaque chose en son temps.

Anthony BERTHOU

Retrouvez l’intégralité de cet article dans « But! Brest » actuellement en kiosques.



A découvrir aussi