RC Lens – AJ Auxerre (0-1) : ces 4 preuves qu’on peut parler du syndrôme Bollaert

Surpris par un but de Lionel Mathis, le RC Lens s’est incliné ce samedi (0-1) face à l’AJ Auxerre. Un mauvais résultat dans la course à la montée.

L’efficacité aux abonnés absente

Tout ce que les Lensois ont réussi en Corse lundi, ils n’ont pas su le retranscrire à Bollaert malgré un engouement populaire extraordinaire. Comme face à Brest (défaite 2-0), les Sang et Or ont eu la possession mais ne se sont pas montrés suffisamment incisif dans le dernier geste. Une domination stérile seulement conclue par une frappe sur le poteau de Zoubir en 45 minutes. On est loin du 5-3 à la pause à Ajaccio.

John Bostock porté disparu

Mais où est passé le John Bostock rayonnant de la fin d’année 2016 ? Meilleur joueur de Ligue 2, le Trinidadien dominait l’entrejeu par sa qualité technique, ses passes et ses statistiques. De retour de blessure, l’ancien joueur de Louvain n’a pas existé face à l’AJA. Symptôme de son non-match, son ultime coup-franc tiré avant sa sortie à la 63e minute (remplacé par Autret) sous quelques sifflets.

Habib Habibou hors du coup

Kévin Fortuné et Cristian Lopez absents, c’était « Superbibou » qui avait la charge de porter l’attaque artésienne. Très efficace depuis son arrivée en provenance de Rennes, Habibou était dans un jour sans ce samedi et il n’a pas existé. Et s’il était plus à l’aise dans la peau d’un joker à rentrer en fin de match comme ce fut le cas à ses débuts avec le Racing ?

Aucune révolte visible

Mené au score par une équipe de bas de classement, le RC Lens n’est pas parvenu à mettre de la folie pour revenir. Si Benjamin Bourigeaud a bien tenté sa chance de loin ou sur coup-franc, on n’a pas senti la ligne offensive des Sang et Or capable de changer le scénario du match. La seule éclaircie ? La bonne entrée de l’ancien joueur de l’ETG Najib Baouia qui, lui, a démontré beaucoup d’envie.

Arnaud Carond