Real Madrid : un sérieux premier accroc dans la relation Zidane-Pérez

Deux fois durant l’été, Zinédine Zidane a demandé un nouveau numéro neuf à son président après le départ d’Alvaro Morata. Sans résultat…

Alors que le Real Madrid débute ce soir au Bernabeu face à l’APOEL Nicosie la défense de sa double couronne de champion d’Europe, la tension est palpable entre son président, Florentino Pérez, et Zinédine Zidane. Tension évidemment accrue par les deux derniers faux pas à domicile en Liga (2-2 contre Valence et 1-1 face à Levante), qui ont permis au FC Barcelone de prendre quatre points d’avance.

“Il est possible qu’il nous manque un avant-centre

Le sujet de crispation entre les deux hommes repose sur le non recrutement d’un attaquant. Zidane l’a réclamé deux fois pendant l’été après le transfert d’Alvaro Morata à Chelsea. Morata qui avait inscrit 20 buts la saison dernière, dont 15 en championnat ayant permis d’empocher 13 points (seul Ronaldo avait fait mieux). A l’époque où il était confiant dans la capacité de son président à le combler, Zidane avait déclaré : “Je ne demande rien. Je vais juste en parler avec le président. Je suis content de mon groupe, il y a 28 joueurs, c’est bien. On va voir ce qui va se passer, on a encore jusqu’au 31 août”.

Sauf que nul n’est venu et que cela irrite forcément Zidane, obligé de se passer de Cristiano Ronaldo depuis le début de la Liga après son expulsion en Supercoupe et de Karim Benzema depuis samedi. Le jeune Mayoral n’est pas encore prêt pour être titulaire. C’est donc avec la mâchoire crispée que le Français a répondu à une énième question sur le thème du numéro neuf hier soir : “Il est possible qu’il nous manque un avant-centre mais pour le moment, nous ne pouvons rien faire, rien changer”. Pérez aurait compris le message et promis de rectifier son erreur lors du mercato hivernal.

R.N.