ASSE – Mercato : les Verts doivent-ils conserver Cabella (OM) cet été ?

Notre débat de la semaine dans But! Saint-Étienne concerne Rémy Cabella. L’ASSE doit-elle tout faire pour conserver le joueur de l’OM au mercato estival ?

« Un grand oui ! »

« A mes yeux, les statistiques ne font pas tout. Bien sûr, celles de Rémy Cabella sont relativement décevantes. Je me rappelle que celles de Dimitri Payet l’étaient lors de sa première saison, celles de Pierre-Emerick Aubameyang (sur ses six premiers mois de prêt) et de Max-Alain Gradel ne furent pas brillantes également. Pourtant, le club a continué de leur faire confiance et on ne l’a pas regretté par la suite. Je pense qu’au début, pour un joueur qui arrive à l’ASSE, il faut savoir dissocier les chiffres et l’impression d’ensemble pour se faire une opinion. Qu’apporte aujourd’hui Rémy Cabella aux Verts ? De la technique dans l’entrejeu, de la qualité dans les dribbles, un état d’esprit ultra-positif, une vraie envie de mettre le bleu de chauffe pour aider l’équipe… Au plus fort de la crise en fin d’année, à son retour de blessure, j’ai aimé son discours, sa manière d’essayer de sortir tout le monde du trou et de prendre ses responsabilités quand d’autres se sont cachés. Par le passé, avec Montpellier, « RC » a fait de grandes saisons, a montré qu’il était capable de marquer des buts et de délivrer des passes décisives (14 buts, 5 passes sur sa meilleure saison héraultaise en 2013-2014), d’arriver à un niveau international aux yeux de Didier Deschamps. Evidémment que ses chiffres stéphanois sont moins bons que ceux d’un Valentin Eysseric mais il y a tous les « à côté » et, pour moi, Cabella fait vraiment tout ce qu’il faut pour s’imposer durablement chez les Verts. Je le pense aussi capable de faire des sacrifices financiers pour le foot, pour rester dans un contexte favorable à son épanouissement. Et puis, en toute franchise (et même si cela dépend des moyens et d’éventuels nouveaux investisseurs), je ne vois pas quel joueur créatif d’un niveau similaire (ou supérieur), l’ASSE peut parvenir à dégoter à l’été 2018. » 

« Je suis partagé »

« 2 buts, 4 passes décisives en 18 matches, dont 17 titularisations : tel est le bilan de Rémy Cabella, pour l’instant, sous le maillot vert. 2 buts, c’est autant que Vincent Pajot, et c’est un but de moins qu’Hernani. Statistiquement, on ne peut donc pas dire que le n°10 des Verts réalise une bonne saison. Les chiffres tendent en tout cas à montrer qu’il n’est pas assez efficace, surtout pour un joueur de son niveau, de son talent. Techniquement, l’ancien montpelliérain est au dessus du lot. Et il est exemplaire par son état d’esprit, sa combativité. Le maillot vert lui va bien, je trouve. Il le porte bien. C’est un joueur que j’apprécie, que je trouve beau à regarder jouer et que j’admire : des joueurs de ballon qui se dépouillent autant que lui, c’est assez rare. Cabella est un compétiteur, il ne renonce jamais. On l’a vu à Lyon. En plus, il prend du plaisir, il transmet beaucoup de joie de vivre, de sourires. Dans un vestiaire, c’est du pain béni. Mais à la question qui nous intéresse, je reste assez partagé. Cabella a 28 ans. Il a un gros salaire et Marseille ne le cédera pas gratuitement. L’investissement serait donc important pour l’ASSE et le potentiel à la revente est très limité. L’équipe sera encore en reconstruction cet été et elle aura besoin d’un meneur de jeu. S’il reste, Jean-Louis Gasset tiendra certainement à conserver Cabella. Le joueur offre des garanties. Avec lui, l’ASSE saura où elle va. Mais ce manque d’efficacité du Corse dans la zone de vérité me dérange. Il m’a même agacé, samedi dernier, à Rennes. « Cabella doit faire mieux » avait dit « Fouss » Diawara dans nos colonnes la semaine dernière. Et faire mieux, c’est être plus décisif. Il ne l’est pas assez. Pour le moment en tout cas.»