MHSC – Girondins (4-0) : Gourvennec envoie un scud à sa défense

Pour Jocelyn Gourvennec, le manque de pressing de ses défenseurs est l’une des raisons pour lesquelles Bordeaux a été humilié à Montpellier.

Agacé suite à la défaite des Girondins à Montpellier (4-0), Jocelyn Gourvennec a tancé Jérémy Ménez, exclu pour avoir eu des mots à l’égard de l’arbitre. Mais ce n’est pas le seul joueur bordelais à qui le technicien en voulait à l’issue de la rencontre.

Face à la presse, l’ancien coach de Guingamp a tancé sa défense qu’il juge trop statique sur les deux premiers buts héraultais signés de Paul Lasne et Stéphane Sessegnon. « Moi, à 44 ans, je peux encore jouer si on me laisse 2-3 mètres pour faire des centres. Si vous n’êtes pas devant votre adversaire quand il centre ou tire, ce n’est pas possible », déplore Gourvennec, encore sous le coup de cette nouvelle gifle reçue.

Arnaud Carond