LFP : Aulas revient sur le couac Domenech

Revenant sur l’élection de Nathalie Boy de la Tour à la tête de la LFP, Jean-Michel Aulas a aussi évoqué la candidature de Raymond Domenech.

Interrogé par L’Equipe en marge d’une réunion de la Fédération au Stade de France, Jean-Michel Aulas est revenu sur la nomination à la tête de la LFP de Nathalie Boy de la Tour. Un choix qu’il juge « inespéré » et heureux pour l’instance car il considère sa collaboratrice à OL Fondation comme une femme « intelligente et qui s’occupe d’éthique » : «C’est moi qui l’ai fait rentrer à la Ligue comme administratrice, parce qu’elle est compétente. C’est quelqu’un de compétent et qui est une femme dans un monde de brutes, parce que la Ligue est un monde de brutes».

Raymond Domenech, « le plus charismatique mais aussi le plus clivant »

JMA est également revenu sur l’éphémère candidature de Raymond Domenech, tout proche de rafler la mise avant d’être retoqué par l’Assemblée Générale à 65% : « Au premier tour, on était à 12 contre 12. Domenech a servi à débloquer la situation. Ce n’était pas Raymond en tant que tel, c’était le représentant des familles (entraîneurs, joueurs etc.), le plus charismatique mais aussi le plus clivant».

Arnaud Carond