Ligue 1 : l’équipe-type des bonnes affaires du mercato

Football Soccer - Monaco v Angers - French Ligue 1 - Louis II stadium, 24/09/16. Monaco's Kamil Glik reacts after scoring.

C’est une première partie de championnat passionnante que nous ont offerte les vingt clubs de Ligue 1. Petit bilan à travers huit équipes-type de mi-saison.

Parce que sur But Football Club, nous savons que Noël est la période des cadeaux, ce n’est pas une mais huit équipes-type que nous vous offrons. Certaines répondent à un concept classique, d’autres se veulent plus décalées. Les voici :

L’équipe-type de la phase aller
L’équipe-pipe de la phase aller
L’équipe-type des révélations
– L’équipe-type du mercato
L’équipe-type des joueurs sous-estimés
– L’équipe-type des grands blessés
– L’équipe-type des joueurs qui vont péter un câble en 2017
– L’équipe-type des joueurs que tout le monde a oubliés

Après nos trois équipes-type majeures, place à celle des bonnes affaires du dernier mercato. Recrutés à bas pris l’été dernier, et même gratuitement pour certains, ces joueurs, qui évoluent à Nice, Guingamp, Monaco, Angers, Dijon et l’OM, ont déjà largement rentabilisé l’investissement de leurs dirigeants.

Nous les avons disposés en 4-4-2 avec un milieu en losange.

Gardien

Karl-Johan Johnsson (En Avant de Guingamp)

Un gardien scandinave en chasse un autre. Arrivé en provenance du Randers FC, l’international suédois a ainsi succédé à Jonas Lössl, transféré à Mayence. Mais là où le portier danois restait capable de quelques boulettes occasionnelles, Johnsson affiche une sérénité qui le place parmi les meilleurs remparts de cette phase aller.

Remplaçant : Alphonse Areola (PSG), Sergey Chernik (AS Nancy), Mathieu Michel (Angers SCO).

Défenseurs centraux

Dante (OGC Nice)

Combien coûte un international brésilien passé par le Bayern Munich et parlant déjà français du fait de son passage au LOSC il y a quelques années ? Sans doute plus que les 2 millions d’euros que les dirigeants azuréens ont déboursés pour attirer Dante. Lequel figure dans notre équipe-type de la phase aller. Le bon coup par excellence.

Kamil Glik (AS Monaco)

Huit millions d’euros, c’est tout de même une belle somme. Mais compte tenu des moyens financiers dont disposent les dirigeants monégasques et des performances du principal intéressé, connu jusqu’alors des seuls spécialistes, la venue de Kamil Glik sur le Rocher demeure l’un des très bonnes affaires de la dernière intersaison.

Remplaçants : Rod Fanni (OM), Igor Lewczuk (Girondins de Bordeaux).

Arrières latéraux

Marçal (En Avant de Guingamp)

Les deux latéraux guingampais sont de bonnes affaires. Le club breton ayant hélas l’habitude de ne pas communiquer le prix de ses recrues, impossible d’évaluer avec précision la pertinence du transfert de Jordan Ikoko. Reportons-nous donc sur Marçal, prêté par Benfica et auteur de cinq passes décisives durant cette phase aller.

Hiroki Sakai (OM)

D’un mercato parisien décevant, l’outsider Thomas Meunier est peut-être l’unique satisfaction. Son prix, faible pour le PSG mais élevé à l’échelle de la Ligue 1 (7 M€), nous fait toutefois préférer son alter ego marseillais. Arrivé libre, l’offensif Sakai est l’une des rares joueurs de l’OM ayant survécu à l’arrivée de Rudi Garcia sur le banc.

Remplaçants : Pierre Bengtsson (SC Bastia), Fouad Chafik (Dijon FCO), Jordan Ikoko (En Avant de Guingamp), Lucas Lima (FC Nantes), Thomas Meunier (PSG), Vincent Rüfli (Dijon FCO), Maciej Rybus (OL), Youssouf Sabaly (Girondins de Bordeaux).

Milieux défensifs / relayeurs

Wylan Cyprien (OGC Nice)

Troisième équipe-type pour Cyprien après celle des meilleurs joueurs et celle des révélations ! La somme dépensée par le club azuréen pour le recruter (5 M€) pouvait paraître élevée en juillet. Mais au terme d’une première partie de championnat ponctuée de 5 buts, l’ancien Lensois vaut aujourd’hui trois ou quatre fois plus.

Baptiste Santamaria (Angers SCO)

Difficile de ne pas penser au SCO lorsqu’il est question de bonnes affaires. Le directeur sportif Olivier Pickeu s’est fait une spécialité des mercatos à bas prix. Arrivé pour 500 000 euros en provenance de Tours, Santamaria a réussi l’exploit de faire oublier Romain Saïss dans l’entrejeu, aux côtés de Cheick N’Doye et Thomas Mangani.

Mehdi Abeid (Dijon FCO)

Angleterre, Écosse, Grèce… Le milieu axial de Dijon a suivi un parcours cahoteux depuis son départ du RC Lens, son club formateur, en 2011. Désormais âgé de 24 ans, Abeid semble avoir trouvé au DFCO le cadre idéal pour s’épanouir (2 buts et une passe décisive en quatorze apparitions). Son prix laisse rêveur : 250 000 euros…

Remplaçants : Cafu (FC Lorient), Renaud Cohade (FC Metz), Lucas Deaux (En Avant de Guingamp), Alou Diarra (AS Nancy), William Vainqueur (OM), Jordan Veretout (ASSE).

Meneur de jeu

Younès Belhanda (OGC Nice)

Les recruteurs niçois ont pris des risques cet été en recrutant des joueurs de talent dont l’état de forme demeurait toutefois incertain. C’est une réussite sur toute la ligne : prêté par le Dynamo Kiev, Younès Belhanda éclaire le jeu de l’OGCN de ses coups de génie. Ou comment recruter l’un des meilleurs joueurs de L1 pour zéro euro.

Attaquants

Valère Germain (AS Monaco)

Les supporters du SM Caen ou de l’OM argueront du fait que Germain n’est pas une « vraie » recrue. Mais ce n’est plus le même joueur qui a fait son retour à Monaco. Finalement conservé, l’attaquant de 26 ans fluidifie, par sa science du jeu, l’attaque de feu monégasque. Voilà pourquoi nous l’avons préféré à Ivan Santini ou Bafé Gomis.

Mario Balotelli (OGC Nice)

Certes, son salaire (450 000 euros par mois) compense une indemnité de transfert nulle. Mais il fallait un sacré courage pour croire en l’ancien joueur de Liverpool, considéré comme perdu pour le football. Fort de huit buts en neuf apparitions, Balo est redevenu Super Mario. Dommage que son caractère lui joue encore des tours…

Remplaçants : Enzo Crivelli (SC Bastia), Famara Diedhiou (SCO Angers), Mevlüt Erding (FC Metz), Bafétimbi Gomis (OM), Ivan Santini (SM Caen), Alan Saint-Maximin (SC Bastia).

Sylvain Opair