Ligue 1 : notre équipe-pipe de la phase aller 2016/17

Nicolas Nkoulou (lyon)

C’est une première partie de championnat passionnante que nous ont offerte les vingt clubs de Ligue 1. Petit bilan à travers huit équipes-type de mi-saison.

Parce que sur But Football Club, nous savons que Noël est la période des cadeaux, ce n’est pas une mais huit équipes-type que nous vous offrons. Certaines répondent à un concept classique, d’autres se veulent plus décalées. Les voici :

L’équipe-type de la phase aller
– L’équipe-pipe de la phase aller
L’équipe-type des révélations
L’équipe-type du mercato
L’équipe-type des joueurs sous-estimés
– L’équipe-type des grands blessés
– L’équipe-type des joueurs qui vont péter un câble en 2017
– L’équipe-type des joueurs que tout le monde a oubliés

Place à la catégorie que tous les acteurs de notre championnat souhaitent éviter : celle des onze flops de cette première moitié de saison. Notre équipe-pipe est alignée en 4-2-3-1. Y figurent trois joueurs du PSG, deux Bordelais, un Marseillais, un Nantais, un Lyonnais, un Stéphanois, un Messin et un Montpelliérain.

Gardien

Geoffrey Jourdren (MHSC)

« Le gros problème, c’est Jourdren. On souhaite qu’il parte très vite, en tout cas moi, personnellement, même si je ne sais pas qui va en vouloir. Il ne veut pas se mettre dans la tête qu’il faut qu’il s’entraîne bien. Il se prend pour Buffon, y en a marre. Jusqu’à présent, je l’ai toujours défendu mais j’en ai plein le cul. » (Louis Nicollin, 14 décembre 2016)

Défenseurs centraux

Nicolas Nkoulou (OL)

Il fut un temps où l’international camerounais était considéré comme l’un des (le ?) meilleurs stoppeur de L1. Après avoir fait la saison de trop à l’OM, Nkoulou devait, en s’éloignant du marasme phocéen, reprendre son envol. Au lieu de quoi, le jeune Mouctar Diakhaby a pris sa place dès le mois d’octobre. La carrière du joueur de 26 ans stagne dangereusement.

Milan Bisevac (FC Metz)

Attirer un joueur expérimenté, rompu aux joutes de Ligue 1, ressemblait à un joli coup pour le club lorrain. Hélas, la présence de Bisevac n’a pas empêché le FC Metz de terminer deuxième pire défense de la phase aller (34 buts encaissés). Pour parachever son oeuvre, l’international serbe a été exclu lors de la 18e journée pour un coup. Bilan, six matches de suspension…

Remplaçants : Renato Civelli (LOSC), Doria (OM), Tomas Hubocan (OM), Edson Mexer (Stade Rennais), Lindsay Rose (FC Lorient), Oswaldo Vizcarrondo (FC Nantes).

Arrières latéraux

Kevin Théophile-Catherine (ASSE)

Sa première saison dans le Forez avait convaincu les dirigeants stéphanois de lever son option d’achat. Hélas, jamais Kevin Théophile-Catherine n’a retrouvé le même niveau. Sa qualité de centre aléatoire et sa timidité sur le plan offensif poussent de plus en plus souvent Christophe Galtier à l’aligner dans l’axe. Kevin Malcuit est désormais le titulaire à droite.

Diego Contento (Girondins de Bordeaux)

Un habitué de cette équipe-pipe, malheureusement… Pourtant, le latéral allemand avait montré de bonnes choses la saison passée, revenant dans les plans de son entraîneur Willy Sagnol après un long séjour en CFA. Mais à l’image de son match catastrophique contre Monaco (0-4) début décembre, Contento affiche de nouveau ses carences défensives.

Remplaçants : Benoît Assou-Ekotto (FC Metz), Pablo Martinez (Angers SCO), Julian Palmieri (LOSC), Anthony Vanden Borre (Montpellier HSC).

Milieux défensifs / relayeurs

Grzegorz Krychowiak (PSG)

Avouons-le, l’arrivée de l’international polonais dans la capitale nous paraissait une bonne idée. Krychowiak allait se charger du sale boulot, libérant Marco Verratti et les créateurs parisiens de toute tâche défensive. Mais à trop vouloir la jouer comme Thiago Motta, l’ancien Rémois, acheté 30 M€, a très vite affiché d’inquiétantes limites techniques…

Lassana Diarra (OM)

Il y a un an, après un début de saison étincelant, le milieu marseillais figurait dans notre équipe-type des matches aller. Son état de grâce a pris fin dans la foulée. Entre blessures et velléités de départ, l’ancien chouchou du Stade-Vélodrome en est devenu le souffre-douleur. Ses rares apparitions n’apportent pas plus aujourd’hui que celles d’André Zambo-Anguissa.

Remplaçants : Sergi Darder (OL), Jérémy Toulalan (Girondins de Bordeaux).

Ailiers / meneur de jeu

Nicolaj Thomsen (FC Nantes)

Il y a match avec son coéquipier Alexander Kacaniklic pour le titre de plus gros bide du mercato nantais. L’international danois est notre élu car il suscitait des attentes plus élevées. Tout avait pourtant bien commencé avec un but dès la première journée à Dijon. Ce fut aussi le dernier fait d’arme de cet ailier trop lent (ou de ce milieu relayeur trop tendre).

Hatem Ben Arfa (PSG)

En cinq mois, le meneur de jeu est passé par tous les états… de la dépression. D’abord aligné en pointe, un poste qui ne lui convenait pas, Ben Arfa a ensuite été écarté par Unai Emery. Voulant trop en faire lors de ses entrées en jeu, le joueur de 29 ans a rarement brillé depuis. Ne manquait que cette blessure contractée mi-décembre pour compléter ce sombre tableau…

Angel Di Maria (PSG)

Cinq passes décisives, ce n’est pas si mal. Mais à vouloir faire la différence sur chaque ballon, l’ailier s’enferre dans des actions brouillonnes, pour autant de ballons perdus. L’éternel lieutenant (de Zlatan l’an passé, de Messi en sélection ou de Cristiano Ronaldo au Real Madrid) n’est pas devenu la référence offensive dont le PSG avait besoin après le départ du Suédois.

Remplaçants : Morgan Amalfitano (LOSC), Éric Bauthéac (LOSC), Rémy Cabella (OM), Jesé (PSG), Saîf-Eddine Khaoui (OM), Adam Ounas (Girondins de Bordeaux), Henri Saivet (ASSE), Alexander Kacaniklic (FC Nantes).

Avant-centre

Jérémy Ménez (Girondins de Bordeaux)

Certains objecteront que le numéro 7 bordelais n’est pas vraiment un avant-centre. C’est bien le problème : on ne sait trop où il joue. Mais quelle que soit sa position, Ménez déçoit. Peu inspiré, maladroit (un penalty raté qui coûte cher contre Guingamp), le numéro 7 a fini l’année par une expulsion bête contre Montpellier (0-4). Bref, on n’a vu que ses mauvais côtés.

Remplaçants : Eder (LOSC), Nabil Fekir (OL), Aaron Leya Iseka (OM), Alexander Söderlund (ASSE).

Sylvain Opair