LOSC : comment la question du stade sera gérée en cas de relégation

Alors que le LOSC est bien obligé de prévoir une éventuelle descente en Ligue 2, la question de l’avenir du Stade Pierre Mauroy se pose.

En effet, si le LOSC était amené à connaître l’échelon inférieur, voire pire, le Stade Pierre Mauroy en serait la première victime avec une affluence bien moindre et des recettes bien moindres. Le LOSC, qui verse cinq millions d’euros par an pour l’occuper, n’en verserait plus qu’un. Dans des propos relayés par l’AFP, le président de la MEL, qui verse une redevance à Eiffage pour gérer le stade, se montre néanmoins serein. « La différence de quatre millions d’euros serait supportée par la MEL. Sur un budget de 1,7 milliard d’euros, c’est minime donc ça ne met pas en péril les finances de la collectivité. Et je tiens à souligner qu’on n’augmentera pas les impôts, on fera des économies », explique M. Castelain..

Une chose est sûre, un désastre sportif pour le LOSC ne menacera pas l’avenir de l’enceinte. « Cela ne remettrait pas en cause l’avenir du stade. On trouverait encore plus d’événements à organiser. On rate beaucoup de spectacles en raison des matches du LOSC, qui reste prioritaire. Dans tous les scénarii catastrophes, on a une solution pour notre équipe phare. On a tous les équipements nécessaires pour accueillir le LOSC », conclut Castelain.