OM : Bernard Tapie avait commis une grosse erreur, Basile Boli la raconte

Dans un entretien accordé à l’Equipe, Basile Boli, buteur et champion d’Europe avec l’OM en 1993, revient sur les deux finales de C1 disputées par le club phocéen. Dont une perdue face à l’Etoile Rouge de Belgrade.

Les plus anciens s’en souviennent comme si c’était hier. Un visage et des larmes, un soir de printemps 1991, au terme d’une finale perdue aux tirs au but contre l’Etoile Rouge de Belgrade. Un bonheur immense, et un large sourire, deux ans plus tard, un soir de printemps 1993 à Munich, au terme d’un match remporté face au Milan AC. Première Coupe d’Europe pour un club français et entrée dans la postérité pour Basile Boli qui, depuis 25 ans, reste le dernier buteur olympien en finale d’une Coupe d’Europe.

Téléchargez votre application But! Marseille

Ce même Basile Boli, aujourd’hui au conseil d’administration de l’OM, qui, pour le compte du quotidien l’Equipe, revient sur son club d’hier et d’aujourd’hui. L’occasion, également, de revenir, et dans le détail, sur cette première finale perdue face à l’Etoile Rouge. Selon le défenseur, son président de l’époque, Bernard Tapie, avait commis une erreur.

Téléchargez votre application But! Marseille

« Contre eux, on était prêts dans le jeu, mais pas dans la tête. Tapie s’est trompé aussi en nous mettant dans un bunker. La deuxième finale, on était concentrés mais plus décontractés. C’est fondamental (…)Si j’ai un conseil à donner aux joueurs, c’est de ne pas faire la finale avant. Vivez là. C’est tellement beau. Si vous la gagnez, vous écrirez votre propre histoire. Moi, 25 ans après, on me demande encore quel caleçon je portais à Munich… »

L.T.