OM : l’Atlético s’était “ch… dessus” la dernière fois qu’il est venu à Lyon

En 1986, l’Atlético Madrid était venu à Lyon pour y disputer la finale de la Coupe des Coupes. Et il avait pris une leçon de la part du Dynamo Kiev.

Même s’il avait joué à Gerland, l’Atlético Madrid a gardé un mauvais souvenir de Lyon. C’est en effet dans la capitale des Gaules que les “Colchoneros” ont perdu la finale de la Coupe des Coupes 1986 aux dépens du Dynamo Kiev (0-3). Les Ukrainiens, qui étaient à l’époque des Soviétiques, avaient donné une telle leçon aux Espagnols que la presse avait parlé de “football de l’an 2000”.

Le défunt Luis Aragones, sélectionneur de l’Espagne victorieuse de l’Euro 2008, était alors entraîneur de l’Atlético. Il s’était souvenu : “C’est moi qui avais perdu en partie la finale. J’étais obsédé par notre adversaire. Ils étaient tellement forts qu’ils m’impressionnaient et j’avais transmis cette sensation à l’équipe. Nous nous étions ch… dessus, nous n’avions pas été nous-mêmes”.

Pilier de l’équipe à l’époque, Juan Carlos Arteche se rappelle : “C’était des machines. Blokhin était inarrêtable. Et les petits gabarits comme Zavarov et Belanov étaient tellement rapides… Les latéraux étaient des balles, les milieux de terrain volaient…”. Souhaitons que dans trente ans, les joueurs actuels de l’Atlético aient gardé le même souvenir des Marseillais !

R.N.