OM – Ligue Europa : Pourquoi l’Olympique de Marseille a réussi à s’imposer ce soir ?

A moins d’une semaine du match le plus important de l’année du coté de l’OM, revenons sur les raisons qui ont permis à l’Olympique de Marseille de s’imposer ce soir face au Vitoria Guimaraes (2-1). 

L’Olympique de Marseille s’est imposé ce soir face au Vitoria Guimaraes (2-1) pour le compte de la 3ème journée de la phase de poules de Ligue Europa. L’occasion pour nous de revenir les 3 principales raisons de ce succès.

Lucas Ocampos et Bouna Sarr en très grande forme

Lucas Ocampos et Bouna Sarr (pourtant aligné au poste de latéral droit) ont fait preuve d’une grande implication ce soir. De par ses nombreuses courses, sa présence physique et sa faculté à se rendre disponible lors des phases offensives, l’attaquant argentin a encore une fois rendu une très bonne copie ce soir. En témoigne son but égalisateur magnifique, mais aussi sa frappe qui s’est écrasée sur la barre transversale. Bouna Sarr lui a apporté beaucoup de vitesse, de vivacité et d’impact sur le coté droit. Il a également multiplié les centres de qualité.

Steve Mandanda présent pour assurer la victoire

Alors que l’OM menait au score à 10 minutes du terme de la rencontre, Steve Mandanda a surgit à deux reprises pour sauver ce résultat. En effet, il a réalisé une double parade de grande classe qui a éviter à l’OM de connaitre une fin de match beaucoup plus stressante…

Une bonne prestation collective malgré le turn over 

Alors que Rudi Garcia avait décidé d’aligner une équipe remaniée pour la réception du Vitoria Guimaraes, cela n’a pas empêché l’Olympique de Marseille de réaliser une bonne prestation collective. En effet, Rudi Garcia a laissé au repos pour ce match de nombreux cadres (Payet, Thauvin) mais aussi des joueurs nouvellement phares dans les plans du technicien olympien (Zambo Anguissa, Njie, Amavi). Mais malgré ces absences qui auraient pu laisser augurer une prestation de piètre qualité, les marseillais ont livré une prestation de qualité ce soir en se trouvant facilement dans les petits espaces, en redoublant les passes. En témoigne les nombreuses actions développées par les olympiens ce soir.

Charlie COURRENT