OM – Mercato : Zubizarreta joue avec les nerfs de Rudi Garcia pour son 9

Impatient de pouvoir compter sur un avant-centre supplémentaire, l’entraîneur de l’OM Rudi Garcia n’obtiendra sans doute satisfaction qu’en fin de mercato.

Depuis que Bafétimbi Gomis a rejoint Galatasaray, l’arrivée d’un avant-centre à l’OM est devenue indispensable. Pas un jour ne passe sans que l’arrivée d’Olivier Giroud (Arsenal), de Carlos Bacca (AC Milan), de Stevan Jovetic (Inter), de Wilfried Bony (Manchester City) ou de Moussa Dembélé (Celtic) ne soit évoquée. Les supporters phocéens ont intérêt à prendre leur mal en patience car ce dossier n’est pas prêt d’être bouclé.

Des salaires qui refroidissent l’OM ?

La Provence rapporte en effet qu’Andoni Zubizarreta reçoit d’innombrables propositions, certaines renvoyant vers des joueurs n’ayant que peu de rapport avec le profil recherché par le directeur sportif de l’OM. Journaliste pour L’Équipe, Mathieu Grégoire croit quant à lui savoir que les exigences financières de certains attaquants ont conduit l’état-major du club à prendre du recul. Les deux médias sont donc d’accord sur un point : l’OM va prendre son temps.

Le buteur tant attendu pourrait donc ne débarquer qu’en fin de mercato, au grand dam de Rudi Garcia. L’entraîneur marseillais n’a pour l’instant d’autre choix que de préserver Valère Germain, seul joueur de son effectif capable d’évoluer en pointe : « Il faut le ménager car on n’a pas d’autre avant-centre type pour l’instant », a ainsi confié le technicien après la victoire de l’OM contre Fenerbahçe samedi soir (1-0) en match amical.

Sylvain Opair