OM : pour Ménès, les Marseillais ont vaincu le « complexe de Cendrillon »

L’OM s’est imposé dimanche à Troyes (2-3) après avoir été époustouflant contre le RB Leipzig en quarts de finale de la Ligue Europa trois jours plus tôt (5-2). Pierre Ménès est forcément charmé.

Mis sous pression par le brillant succès de l’OL face au SC Amiens (3-0), l’OM a achevé une semaine parfaite en disposant de l’ESTAC au stade de l’Aube (2-3). Après son succès idyllique en Ligue Europa, Pierre Ménès a noté cette double victoire et salue la prouesse des hommes de Rudi Garcia de ne pas être tombés dans le piège qui leur tendait les bras.

Votre Application Android But! Marseille à télécharger gratuitement !

« Marseille a proposé un beau spectacle. Mais les Phocéens ont eu du mal, ils sont victimes de ce que j’appelle « le complexe de Cendrillon ». En gros, quand le carrosse (un quart de finale retour d’Europa League devant un stade Vélodrome en fusion) se transforme en citrouille (un match de Ligue 1 le dimanche à 17h à Troyes) ce n’est pas forcément évident à gérer, affirme Ménès sur son blog. Les Olympiens ont été cueillis à froid par un très joli but de la tête de Grandsir, quelques secondes seulement après le coup d’envoi. Njie a réussi à égaliser en profitant d’une étourderie défensive de Nivet, pas du tout en place sur le coup franc de Payet.

Votre Application Android But! Marseille à télécharger gratuitement !

Mais le capitaine aubois s’est rattrapé en redonnant l’avantage à son équipe après une mauvaise passe de Gustavo pour Amavi. Seulement les Marseillais, dont les jambes devaient être lourdes et les têtes un petit peu ailleurs, ont montré une énorme force de caractère. »

JP