OM : soir de premières pour Dimitri Payet face à Guingamp (2-0)

Titularisé pour la première fois depuis son retour à l’OM, Dimitri Payet a réalisé une performance encourageante, relevée par son coup franc victorieux à un quart d’heure de la fin.

Après la folie de mardi dernier contre Lyon en Coupe de France, Dimitri Payet aurait certainement préféré un Vélodrome plein pour fêter sa première titularisation depuis son retour. Mais le Réunionnais a dû se contenter d’un stade à moitié plein, ce qui ne l’a pas empêché de faire le show. Dès le début, sa complicité avec les éléments offensifs, notamment Morgan Sanson, Florian Thauvin et Maxime Lopez, a sauté aux yeux. Les quatre ont multiplié les passes, aucun ne tentant de se lancer dans des dribbles superflus. Mais face à une redoutable équipe de Guingamp, cela n’a pas suffi à créer d’occasion durant la première demi-heure. Ce sont même les Bretons, par leur vitesse d’exécution en contre, qui se montrèrent les plus dangereux. A la 26e, Payet fut de l’action qui amena l’ouverture du score. C’est Bafé Gomis qui marqua de la tête à la réception d’un excellent centre de Sanson. Un but entaché d’un hors-jeu pour quelques millimètres.

De la réussite sur son coup franc

En seconde période, le rythme retomba mais Dimitri Payet eut deux belles opportunités de montrer combien il a progressé sur coup franc, lui qui en transformé huit en un an et demi à West Ham. Sur le premier, au début de la deuxième mi-temps, ce fut raté de peu. Mais sur le second, à la 76e, ça fila dans le but guingampais, grâce à une tête involontaire d’un joueur dans le mur qui prit à contre-pied son gardien. Payet venait d’inscrire son premier but marseillais depuis la dernière journée de la saison 2014-15. Il le fêta de la même façon que lorsqu’il marqua contre l’Albanie avec les Bleus à l’Euro 2016, en scandant qu’il était chez lui. Deux minutes plus tard, il sortait, remplacé par Zambo Anguissa, et le Vélodrome pouvait lui offrir une ovation bien méritée.

R.N.