FC Nantes : comment Filip Djordjevic est vu en Italie

Riccardo Mancini, qui oeuvre sur Fox Sports Italia comme spécialiste du marché français vers l’Italie, a été longuement sondé sur la possible arrivée de Filip Djordjevic en Italie. S’il a déjà fait savoir que rien d’officiel n’avait encore été signé entre la Lazio Rome et le FC Nantes, Mancini a donné plusieurs clés à ses confrères transalpins afin de connaître le profil de Djordjevic. Voici ce qui ressort de son analyse :

Djordjevic n’est pas le joueur idéal pour remplacer Klose

« C’est un joueur différent de l’allemand, il aime être dans la surface de réparation, tandis que Klose aime balayer tout le front de l’attaque. Djordjevic est  physique mais moins fort de la tête que Klose. Toutefois, il est techniquement bon, mais n’a pas la même classe de Klose. Le faire signer en le présentant aux tifosi comme son remplaçant est un pari. C’est peut-être risqué pour la Lazio. Il faut d’ailleurs voir s’il est capable de répéter sa bonne saison d’une année sur l’autre. L’année dernière, il était en Ligue 2 et a été un des véritables acteurs de la montée. Auparavant, il a déjà joué en Ligue 1 mais n’avait pas été capable de briller. Avec lui, il y a encore des doutes ».

Djordjevic, l’antécédent Dejan Stankovic

« A 26 ans, l’âge de Djordjevic, un joueur doit globalement être déjà prêt. Mais un élément joue en sa faveur : les joueurs serbes mûrissent habituellement assez tard, vers 26-27 ans. Un exemple tout trouvé ici en Italie s’appelle Dejan Stankovic, qui est arrivé à Rome à 20 ans et n’a pas immédiatement impressionné. Il lui a fallu un certain temps pour s’acclimater. Je le dis encore une fois, si vous venez à la Lazio comme une alternative à Klose, il faut déjà être au maximum ».