FC Nantes – EXCLU Duarte : «Nakoulma, ça fait deux ans qu’il démontre un potentiel énorme»

Sélectionneur du Burkina Faso, le portugais Paulo Duarte évoque pour But ! Football Club le profil de Préjuce Nakoulma, le « meilleur joueur de la CAN 2017 » selon lui.

But ! Football Club : Paulo, ces dernières semaines, on est en train de découvrir Préjuce Nakoulma. Etes-vous surpris par la vitesse à laquelle il s’adapte à la Ligue 1 ?

Paulo Duarte : Pas du tout ! Nakoulma, c’est un joueur que j’ai découvert il y a dix ans lors de mon premier passage à la tête de la sélection du Burkina Faso. A l’époque, il évoluait en D2 polonaise mais c’était déjà le joueur le plus coté de son championnat. C’est un joueur qui a mûri pendant dix ans et, depuis deux ans, il confirme vraiment les espoirs qu’on avait placé en lui. Préjuce, c’est un joueur qui va très vite, qui a une puissance énorme et qui est capable de prendre le meilleur sur ses défenseurs dans les 5-6 premiers mètres… Pour un coach, il est très intéressant car il peut s’adapter aux trois postes offensifs. Je le redis : c’était pour moi le meilleur joueur de la CAN au Gabon.

Comment expliquez-vous qu’il ne débarque dans un championnat majeur qu’à l’âge de 29 ans ?

Pour moi, ça fait deux ans qu’il est prêt, qu’il démontre un potentiel énorme. Déjà quand il évoluait à Mersin, il avait déjà le niveau pour viser plus haut. Après, on sous-estime beaucoup le championnat turc. C’est une ligue difficile, pas aussi compétitive que l’Angleterre ou l’Espagne mais ça reste de bon niveau. Là-bas, il a fait deux grandes saisons et cette saison, Nantes a eu de la chance de le récupérer après la résiliation de son contrat à Kayserispor.

« Je sais qu’avant qu’il signe à Kayserispor, Galatasaray avait tenté de le faire venir… »

Mais pourquoi a-t-il perdu autant de temps ?

Je pense tout simplement que la carrière d’un joueur n’est pas obligée de passer par un championnat du Top 5. C’est vrai qu’évoluer en Ligue 1 donne une autre visibilité au joueur mais il a quand même évolué dans la Ligue turc face à de grosses équipes. Je pense que Nakoulma n’a pas eu de chance. Déjà, il a perdu trop de temps en Pologne, retenu par le prix réclamé par ses clubs à l’époque. Dans le championnat polonais, il a gagné en maturité mais perdu en temps. Ensuite, quand il est parti en Turquie, il n’a pas eu la chance d’avoir mieux qu’un club moyen (Mersin). Je sais qu’avant qu’il signe à Kayserispor, Galatasaray avait tenté de le faire venir mais ça n’avait pas pu se faire.

Votre compatriote Sergio Conceiçao vous avait appelé avant de recruter Préjuce Nakoulma, que lui avez-vous dit sur lui ?

Déjà, Sergio connaissait très bien le joueur. Il avait parfaitement étudié son profil. Il m’a appelé pour avoir des informations complémentaires sur Préjuce. Je lui ai parlé de sa personnalité, de sa façon de réagir… J’ai confirmé son extraordinaire potentiel, son explosivité, sa capacité à être un excellent attaquant de transition et son grand professionnalisme hors du terrain.

En deux titularisations, Préjuce Nakoulma affiche déjà deux buts. Pensez-vous qu’il peut devenir le buteur à plus de dix réalisations qu’il manque aux Canaris ?

Il faut voir comment Sergio Conceiçao va l’utiliser. Nakoulma a cette capacité à être un joueur de transition, un excellent contre-attaquant… Ce qui est intéressant, c’est qu’il sait défendre mais également jouer dans les intervalles, de contribuer à ce que le bloc remonte par sa conservation du ballon. Il est complet. Bien sûr, si vous cherchez un attaquant à 25 buts, c’est compliqué… Mais dix buts, il peut le faire. Il l’a déjà fait. C’est un joueur qui affiche régulièrement des statistiques entre 8 et 10 buts. Si on l’aligne en avant-centre pur en ne lui demandant pas le même travail défensif, il peut faire 12, 13, 15 voire 16 buts en Ligue 1. Je sais qu’il a dit que ce n’est pas un buteur. Moi, je pense le contraire.

Propos recueillis par Alexandre CORBOZ


Prejuce Nakoulma 2nd Goal HD – Montpellier 1-2… par dailyfootballkick