FC Nantes – Mercato : les Canaris ont trouvé un nid de recrutement immense

Conscient qu’il y a des coups à faire dans les niveaux inférieurs au National, le FC Nantes n’hésite pas à piocher dans le monde amateur.

Arrivé en provenance de La Suze (DH) l’été dernier, Santy Ngom (24 ans) est le dernier d’une longue série. En effet, avant lui, le FC Nantes avait souvent fait confiance à des joueurs issus de petites divisions pour des projets de post-formation. Ce fut notamment le cas pour Florian Raspentino, Issa Cissokho, Birama Touré, Yacine Bammou ou encore Papy Djilobodji. Des « paris » souvent payants qui sont décryptés par 20 Minutes Nantes, lequel explique le cheminement.

Les joueurs jugés sur ce qu’ils montrent et pas sur leur passé

Responsable du recrutement chez les jeunes, Matthieu Bideau sillonne la France avec ses neufs recruteurs. Chargé du recrutement post-formation, Philippe Mao (ex coach de la réserve) et Samuel Fenillat, directeur du centre de formation valident les choix après avoir vu les joueurs à l’essai à la Jonelière. « Ça ne coûte souvent pas un rond. Il y a des coups à faire dans ces divisions inférieures. C’est peut-être ancré maintenant dans les mœurs du club de faire de la place à des joueurs avec ce profil », explique Fenillat, lequel est convaincu par un marché déserté par les clubs professionnels.

 

TÉLÉCHARGEZ VOTRE APPLICATION 100% FC NANTES.

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play

Il faut dire que le FCN adopte une stratégie très claire sur les joueurs mis à l’essai et enrôlé : il les engage après les avoir vu et sans se fier aux renseignements pris auprès des anciens clubs professionnels fréquentés. « On juge sur ce que l’on voit. On ne ferme donc aucune porte », poursuit le dirigeant de la formation.

Arnaud Carond