FC Nantes – Mercato : Sa Pinto, aussi sanguin que Sergio Conceiçao ?

Désigné comme favori, avec Jocelyn Gourvennec, pour prendre en main le FC Nantes la saison prochaine, Sa Pinto semble avoir un sacré caractère.

Il est portugais comme lui, est entraîneur du Standard de Liège comme lui, et semble avoir le même caractère sanguin. Sa Pinto semble être fait du même bois que Sergio Conceiçao et c’est peut-être ce qui plait à Waldemar Kita. La preuve avec une polémique qui fait la Une des médias sportifs en Belgique.

Après le classique entre Anderlecht et le Standard de Liège gagné par ces derniers (3-1), le coach d’Anderlecht avait eu des mots acides envers Sa Pinto. S’il n’a pas réagi dans l’instant, Sa Pinto a profité de l’après-match contre le FC Bruges pour régler ses comptes. « Hein Vanhaezebrouck n’est pas mon collègue. Il a le même job que moi. Je suis choqué du niveau d’éducation de ce coach qui a manqué de respect à mon égard. Je ne vais pas faire comme lui. Il m’a attaqué personnellement mais j’ai trop de respect pour sa famille. On est des pros et il a peut-être perdu la tête. Il m’appelle ‘mec’. On n’a jamais parlé ensemble. Il ne me connaît pas et je ne le connais pas non plus. Vous n’êtes pas obligés d’aimer tout le monde ou d’être d’accord avec lui. C’est pourquoi je suis choqué. Je n’ai jamais parlé avec lui. Ne te comporte pas comme un lâche en attendant que je sois parti pour parler comme ça à mon sujet ».

Sa Pinto a même enchaîné avec des accusations de racisme envers son homologue d’Anderlecht. « Ensuite, il dit toujours ‘l’étranger’ en parlant de moi. C’est une marque de racisme. Je suis venu ici car le Standard m’a demandé de devenir le coach. On a reconstruit l’équipe, on est parti de loin. On a fait un job incroyable. Le seul but était d’arriver en Playoffs I et on l’a fait avec les difficultés que vous savez. Ensuite, on a gagné la Coupe et décroché le ticket européen. On a joué les Playoffs I en montrant notre mentalité car nous sommes des vainqueurs, des conquérants. Mon seul défaut, c’est d’aimer la victoire mais pour moi c’est une qualité. »Visiblement, cet entraîneur qui aime le franc parler devrait animer les points presse du FC Nantes. S’il vient, évidemment…

Julien Pédebos