FC Nantes : Sergio Conceiçao revient sur son coup de sang du jour

Agacé par les questions posées la veille à Rémy Riou, l’entraîneur du FC Nantes Sergio Conceiçao a quitté la conférence de presse au bout de 30 secondes. Il explique précisément pourquoi.

Sergio Conceiçao est un sanguin mais, hormis ses éclats de voix visibles sur le bord du terrain, il n’a jamais vraiment dépassé les bornes en public. Ce vendredi, l’entraîneur du FC Nantes a fait mentir sa nouvelle réputation française en quittant la conférence de presse au bout de 30 secondes et en pestant :  Hier, vous aviez Rémy en conférence de presse. Sur les treize questions posées, une seule concernait le match à Caen. J’ai donc demandé à Maxime Dupé de venir vous parler du match. »

« 100% pour la liberté de la presse, 100% pour ma liberté de ne pas répondre aussi »

Joignant le geste à la parole, Conceiçao a donc demandé à son portier de prendre sa place. Sauf que les journalistes présents ont refusé, au nom de la liberté de la presse, de poser la moindre question à l’international Espoirs. La conférence de presse a donc pris fin avant-même d’avoir commencé. Pour se défendre, le coach portugais a utilisé Twitter : « Je défends toujours mon groupe, et je mets ça avant mon image ou quoi que ce soit, même si ça m’arrive d’exagérer dans les réactions. 100% pour la liberté de la presse, 100% pour ma liberté de ne pas répondre aussi. »

JP