OM – ASSE : Des interdictions et un premier coup de gueule

Comme (trop) souvent, une Préfecture, celle des Bouches-du-Rhône, vient d’interdire le déplacement des supporters stéphanois à Marseille à l’occasion du match OM-ASSE, dimanche soir (21 heures). Le club stéphanois n’apprécie pas.

Le triste scénario continue donc de s’écrire. Et une fois encore, des supporters, ceux de l’AS Saint-Etienne en l’occurrence, sont victimes de l’incompétence conjointe des pouvoirs publics et des autorités de notre football, incapables d’organiser un déplacement dans un stade adverse. Dimanche soir, au stade Vélodrome, l’AS Saint-Etienne sera donc privée de ses plus fidèles soutiens, jugés dangereux par la Préfet de Police des Bouches du Rhône. Le Ministère de l’Intérieur ayant, lui)aussi, décider d’interdire le déplacement en direction de la ville phocéenne.

Magazines, produits spécial Sainté, c’est sur notre boutique et sur ce lien.

Les dirigeants du club stéphanois n’ont pas tardé à réagir, sur le site officiel, exprimant, à juste titre, leur profonde déception. « L’AS Saint-Etienne a pris acte de la décision du Préfet de Police des Bouches du Rhône d’interdire l’accès de l’Orange Vélodrome à ses supporters, ce dimanche 10 décembre, mais aussi de l’intention du Ministère de l’intérieur de n’autoriser aucun déplacement à Marseille. De telles décisions privent le Peuple Vert de sa passion et ne contribuent pas à apaiser les relations entre les associations de supporters, les clubs et les instances alors que l’objectif commun est de promouvoir un football festif et populaire. » A noter que l’ASSE, dans le même communiqué, ne manque pas de stigmatiser cette décision. « Le club considère ces décisions comme de nouvelles sanctions collectives qui nuisent à sa volonté et à celle de la Ligue de Football Professionnel (LFP) d’instaurer un dialogue constructif avec tous les supporters. » En attendant, seuls les supporters trinquent…

L.T.