Bayern Munich – PSG (3-1) : les 5 enseignements de la déroute parisienne

Premier de sa poule malgré tout, le PSG a été puni par le Bayern Munich (1-3) ce mardi soir à l’Allianz Arena. Voici ce qu’il faut retenir.

Dani Alves, Marquinhos, T.Silva… La galère des Brésiliens en défense

On dit qu’une grande équipe ne perd jamais deux fois de suite. Paris n’est donc pas encore une grande équipe… A l’Allianz Arena, c’est surtout la défense qui a pêché lors du premier acte. L’alignement de Dani Alves est à pointer du doigt sur l’ouverture du score de Robert Lewandowski. Le Brésilien se fait également casser les reins par Kingsley Coman sur le 3e. Quant au 2e but, on s’étonnera de la passivité du duo Thiago Silva – Marquinhos, les deux Brésiliens avaient pourtant pu souffler cette semaine (respectivement face à Troyes et à Strasbourg)… Plus embêtant encore pour Paris, « O Monstro » est sorti sur blessure.

Le milieu rate son test grandeur nature

Ce premier vrai test européen de la saison pour Paris a été l’occasion de mesurer l’impact réel du trio Verratti – Rabiot – Draxler. Opposé à un duo de récupération Rudy – Tolisso, l’entrejeu francilien a été bousculé pendant 45 minutes, pas franchement à son aise pour ressortir les ballons, canaliser le trio offensif Ribéry – James – Coman ou les montées de Tolisso. Il manque bel et bien un grand n°6 pour faire le travail de ratissage.

Kylian Mbappé, seule éclaircie

A Strasbourg, c’est déjà lui qui avait égalisé. En ce moment, Kylian Mbappé tourne bien avec Paris. Ce mardi soir, sur une louche géniale d’Edinson Cavani, l’ancien Monégasque a inscrit son 10e but en 15 matches de Ligue des Champions, devenant le plus jeune joueur à atteindre ce cap à seulement 18 ans et 11 mois. On l’a aussi vu combiner avec Neymar et mettre à profit le portier munichois.

Les Français du Bayern ont assassiné Paris

Cette défaite à Munich est une véritable gifle pour le PSG. Mais, plus que la défaillance parisienne, il convient de souligner l’excellent match des Français du Bayern. Pour sa reprise, Franck Ribéry s’est arraché, délivrant une passe décisive sur le premier but. Corentin Tolisso a été énorme dans la bataille et s’est offert un beau doublé via ses projections intelligentes dans la surface de réparation. Quant à Kingsley Coman, intenable dans son couloir gauche, il a fait souffrir le martyr à son club formateur et à l’infortuné Dani Alves. Pour deux d’entre eux au moins, Didier Deschamps a dû apprécier…

Le chiffre : 25

Comme le nombre de buts inscrits par le PSG lors de cette phase de poule de la Ligue des Champions. Il s’agit d’un record puisque les hommes d’Unai Emery ont officiellement dépassé ce mardi soir le Borussia Dortmund et ses 24 réalisations en 6 matches.

Arnaud Carond