PSG : après l’incident à Amiens, la LFP veut casser son contrat avec Goal Control

Le bug survenu sur le but d’Adrien Rabiot hier soir contre Amiens a fini de convaincre la LFP que son partenariat avec Goal Control n’était pas fructueux.

Lors de la deuxième période du quart de finale de Coupe de la Ligue entre Amiens et le PSG hier soir (0-2), un nouveau bug est survenu au moment de faire appel à la goal line technology. Sur un corner, Adrien Rabiot a décroisé une tête qui a heurté le poteau avant d’être sauvée par le portier picard. Devant ou derrière sa ligne ? La technologie n’ayant pas pu répondre, l’arbitre a validé le but.

Furieuse de ce nouvel échec, la LFP réfléchirait, selon L’Equipe, à la possibilité de mettre fin au contrat qui la lie à Goal Control, société en charge de la GLT. Une décision devrait être prise très rapidement.

R.N.