PSG : Emery voit débarquer un crack offensif qu’il n’attendait plus

S’il ne comptait pas sur Javier Pastore en début de saison, l’entraîneur du PSG Unai Emery va devoir se faire une raison : l’Argentin va mieux et semble enfin opérationnel.

Même sans vraiment jouer, Javier Pastore a déjà réussi un coup d’éclat cette saison : faire parler de lui en offrant le n°10 à Neymar cet été. Le Brésilien, tout heureux de récupérer un maillot aussi symbolique, ne s’arrête plus de le remercier dans les médias. Il pourra lui réitérer ses remerciements de visu puisqu’à son retour du Brésil, Pastore le croisera au Camp des Loges.

Pastore ne ressent plus aucune douleur

Depuis lundi, L’Équipe assure que « El Flaco » est en effet de retour à l’entraînement. Rattrapé par des douleurs aux mollets, il était éloigné des terrains depuis le 25 août et une titularisation face à l’ASSE (3-0). Depuis, Pastore s’est rendu à Madrid, il y a deux semaines, pour passer des examens, consulter un spécialiste en biomécanique et suivre un protocole de soins. Il est resté en Espagne dix jours, avec des traitements trois fois par jour, qui semblent avoir porté leurs fruits.

Avec Draxler, Emery a un nouveau casse-tête face à lui

Lundi, Pastore a ainsi participé à la séance collective et hier, il a travaillé en marge du groupe. Il a même déjà retouché le ballon et ne ressent aucune douleur. Preuve de son optimisme, Pastore espère même être dans le groupe du PSG qui se déplace à Dijon samedi, vu les nombreuses absences possibles. A terme, et si l’Argentin revient bien à 100%, Unai Emery aura un nouveau casse-tête face à lui étant donné le retour en grâce de Julian Draxler, désormais concurrent frontal de Pastore au poste de milieu avancé/excentré.

JP