PSG : Neymar, Cavani, penaltygate…la comparaison pour le moins osée d’Unai Emery

On ne le savait pas, on le découvre : la vie quotidienne du Paris Saint-Germain ressemble à celle d’un club amateur. Et c’est son entraîneur, Unai Emery, qui l’affirme, pressé de mettre fin à de basses polémiques.

Circulez, il n’y a rien à voir. Ou plutôt rien à commenter. Le pénalty tiré par Neymar, le record de buts au PSG toujours pas battu par Cavani et les sifflets du Parc à l’encontre du Brésilien lors du succès contre Dijon (8-0), ça n’accapare pas l’esprit de l’entraîneur Unai Emery. Et ce pour une raison simple : ça relève du banal. Explications.

« Certaines choses qui ne sont pas importantes ailleurs le deviennent ici. Pourtant, il ne se passe rien au PSG qui n’arrive pas à n’importe quelle équipe amateur en France. Ici, tout devient plus important quand ça sort. C’est la même chose que dans un club amateur… A l’intérieur, le groupe est fort. Mais les joueurs sont conscients que la force est collective, même si on doit aussi compter sur les talents individuels, qui doivent être au service du collectif. Quand on prépare les matches, on parle des choses collectives. Après, les statistiques individuelles qui peuvent aider l’équipe sont bonnes. Est-ce que Neymar savait que Cavani pouvait battre le record d’Ibrahimovic ? Il faudra lui demander. Moi, je n’en ai pas parlé au groupe. »

L.T.