PSG : perquisition au siège de beIN Sports pour l’enquête sur Al-Khelaïfi

Le siège de beIN Sports France a été perquisitionné ce jeudi dans le cadre de l’enquête de la justice suisse sur l’attribution des droits TV pour les Coupes du monde 2018, 2022, 2026 et 2030.

Nasser Al-Khelaïfi se serait bien passé de cette affaire. Le président du PSG est cité, en sa qualité de président de BeIN Media Group, dans une enquête de la justice suisse sur les conditions d’attribution des droits télé pour les prochaines Coupes du monde. Concrètement, l’ancien numéro 2 de la FIFA Jérôme Valcke est accusé d’avoir bénéficié d’« avantages indus » en échange de l’octroi des images de la compétition à beIN Sports jusqu’en 2030 (Al-Khelaïfi n’est toutefois concerné que pour les éditions 2026 et 2030).

L’enquête, ouverte dès le 20 mars et menée à travers plusieurs pays européens (France, Belgique, Grèce et Italie), a donné lieu ce jeudi à une perquisition au siège de beIN Sports France. Une perquisition menée par deux enquêteurs du Parquet National Financier.

Sylvain Opair