PSG : Pourquoi les joueurs parisiens vont vraiment déguster avec Tuchel

Dans un long et passionnant article, le gratuit 20 minutes a retrouvé d’anciens joueurs dirigés par Thomas Tuchel, nouvel entraîneur du PSG. Ca ne va pas (tout le temps) rigoler au Camp des Loges….

Si, en football comme ailleurs, la nouveauté peut parfois effrayer, les joueurs du Paris Saint-Germain, eux, savent déjà à quoi s’attendre. Et ont tout intérêt à mettre en évidence leur aura pour entretenir de bonnes relations avec leur futur entraîneur, Thomas Tuchel. Car, de toute évidence, le technicien allemand, et c’est ce qu’on lui demande…, est plus porté sur la rigueur que sur la franche déconnade.

Dans un article consacré au futur Boss parisien, 20 minutes donne la parole à d’anciens joueurs de Tuchel. Pour débuter, son ancien gardien de but à Mayence, Heinz Müller, qui s’était exprimé dans les colonnes de Kicker. « C’était en 2015 et Müller y racontait comment son « dictateur » de coach avec utilisé « l’intimidation » pour le sortir de l’équipe première. L’entraîneur aurait annoncé au gardien sa rétrogradation en réserve devant toute l’équipe, lançant en sa direction un « va te plaindre au directeur sportif et prend le pognon » avant d’arracher les photos de ses gamins du casier à son nom. » 20 Minutes a retrouvé Muller qui, cette fois, s’est contenté de : « Bonne chance aux joueurs du PSG… »

Autre anecdote, et qui démontre bien la poigne de Tuchel, celle dévoilée par un autre joueur passé par Mayence, Aristide Bancé, lors de la saison 2009-2010. « Une fois à l’entraînement, Chadli Amri était en train de déconner, il n’était pas concentré, et Tuchel s’est énervé. Il a arrêté l’entraînement et il l’a envoyé direct au vestiaire. Amri a refusé mais au bout d’un moment il n’a pas eu le choix. Il est rentré au vestiaire et il a fini par présenter ses excuses au coach. C’est quelqu’un de très, très, très strict. »

Une (petite) dernière pour la route, racontée cette fois par Sami Allagui, lui aussi passé par Mayence. Et qui prouve à quel point Tuchel lit attentivement ce qui se dit dans la presse sur la formation qu’il dirige. « Miroslav Karan, qui avait longtemps été capitaine mais qui jouait beaucoup moins avec Tuchel, avait donné une interview dans la presse pour se plaindre. Le lendemain, quand on est entrés dans les vestiaires, il y avait une feuille de papier posée sur la table avec des noms écrits dessus. Tuchel lui a demandé ce que c’était selon lui. Miroslav lui répond qu’il ne sait pas, que ça ressemble à une compo d’équipe, et il lui dit : « Non, ça c’est la liste de tous les joueurs qui ont moins joué que toi cette saison et qui pour autant n’ouvrent pas leur gueule dans la presse pour se plaindre ». On a tous été surpris par cet épisode, ça nous a montré le caractère très fort de Thomas Tuchel. On a vu à qui on avait affaire. « 

L.T