Résultat Ligue 1 : l’OL s’impose à Monaco (1-3) et sacre Nice champion d’automne

L’AS Monaco recevait l’OL en clôture de la 18e journée de L1 et a goûté de nouveau à la défaite (1-3). 

Coup de tonnerre à Louis II où l’OL a réalisé le petit exploit de faire tomber l’ogre monégasque.  Une performance qui sacre de facto l’OGC Nice champion d’automne puisqu’il compte désormais quatre points d’avance sur l’ASM avec un seul match à disputer en 2016. Bien en place, les Lyonnais étaient d’ailleurs les premiers à se mettre en action. Suite à un débordement de Valbuena, bien relayé par Fekir, Ghezzal était trouvé dans la surface mais il tirait trop sur Subasic (5e), qui claquait un coup-franc plongeant de Fekir. Piqués au vif, les hommes de Leonardo Jardim réagissaient dans la foulée. Devant Mendy, Lopes sortait deux arrêts de très grande classe (7e et 8e). le gardien de l’OL ne pouvait rien faire sur le but de Sidibé, refusé pour s’être aidé de la main (25e). Globalement, les visiteurs donnaient bien le change. Et c’est finalement assez logiquement qu’ils ouvraient le score sur une frappe enroulée du gauche de Ghezzal à l’entrée de la surface (0-1, 29e). Rien n’allait s’arranger puisque Mendy craquait complètement et était expulsé pour avoir envoyé un coup de pied sur Tolisso (38e).

Mendy coûte cher à l’AS Monaco

Au retour des vestiaires, un penalty était réclamé par les Asémistes pour une main de Tousart dans la surface mais l’arbitre ne bronchait pas. Sur le contre, Ghezzal était proche de s’offrir un doublé mais Subasic s’interposait avec talent (49e) ! Et c’est l’OL qui bénéficiait d’un penalty grossière sur une faute de Fabinho sur Lacazette dans la surface. Ce dernier se faisait justice lui-même en puissance mais le gardien croate le stoppait net (55e) ! Valbuena, bien servi par Ghezzal et auteur d’une jolie reprise du droit (0-2, 64e), se chargeait de rattraper le coup. L’AS Monaco ne lâchait pas le morceau. Après s’être vu refuser un but sur hors-jeu, les coéquipiers de Falcao réduisaient le score par l’intermédiaire de Bakayoko (1-2, 70e). Le match battait son plein, l’ASM poussait l’OL dans ses derniers retranchements mais il tenait bon devant les assauts de Lemar et Dirar. A force de rater, Monaco pliait définitivement sur un but de Lacazette sur un corner de Valbuena (1-3, 87e).

JP