ASSE : 5 solutions pour sortir les Verts de la crise 

La cinglante défaite lors du derby a confirmé que l’ASSE n’était pas sur la bonne voie. Des changements s’imposent. Listing de ce que les Verts vont devoir faire pour résoudre tout ou partie de leurs problèmes…

Faire le ménage dans le vestiaire

L’an dernier, Christophe Galtier n’avait pas hésité à écarter des joueurs (Jérémy Clément, Benjamin Corgnet puis Nolan Roux, Bryan Dabo et Oussama Tannane). S’il y a encore des brebis galeuses aujourd’hui, et certaines déclarations tendent à le laisser penser, certains comportements aussi, celui qui va succéder ne doit pas hésiter à trancher dans le vif. L’ambiance et la cohésion n’ont pas de prix dans un vestiaire.

Faire le ménage aussi dans le staff

Comme la saison dernière, l’ASSE doit faire face à une hécatombe de blessures depuis la fin de l’été, avec en point d’orgue le derby où quatre joueurs se sont blessés, avant ou pendant le match (Silva, Hamouma, M’Bengue, Pierre-Gabriel). Une demi-douzaine de joueurs à l’infirmerie pour cause de blessures aux mollets, c’est du jamais vu ! De toute évidence, quelque chose cloche du côté de L’Etrat. L’an dernier, la Ligue Europa avait été évoquée, l’état de la pelouse aussi. Mais ces excuses ne tiennent plus aujourd’hui. Il est temps que le club règle ce problème, qui lui coûte très cher. Et qu’il se sépare aussi, peut-être, de ceux qui n’adhèreraient pas complètement au projet en interne, s’il y en a. Oscar Garcia part de lui-même. Que feront les autres ?

Dégager une ossature

Oscar Garcia a beaucoup fait tourner son groupe depuis le mois d’août, trop sans doute. Cela n’a pas facilité les automatismes. Avec Stéphane Ruffier, le duo Loïc Perrin-Kévin Théophile-Catherine et Rémy Cabella, Garcia a une épine dorsale ou un semblant d’épine dorsale. Il lui faut maintenant trouver d’autres titulaires à part entière. Ronaël Pierre-Gabriel et Gabriel Silva devraient avoir ce statut dans les couloirs défensifs. Mais au milieu et devant, à part Cabella, personne ne s’impose vraiment pour l’instant. Charge au futur coach – Julien Sablé dans un premier temps – de trouver (enfin) des leaders.

Régler les fins de contrat, en particulier Bamba

L’ambiance dans le vestiaire n’est pas aidée par la situation contractuelle de plusieurs joueurs. C’est le cas de Jonathan Bamba, évidemment. Mis à l’écart puis réintégré, l’international Espoirs n’a toujours pas prolongé. Kévin Théophile-Catherine, Florentin Pogba, Kévin Monnet-Paquet et Anthony Maisonnial sont eux aussi dans la dernière année de leur contrat. Leur avenir s’inscrit donc en pointillés. Le club gagnerait à vite trancher afin de ne pas laisser la situation de ces joueurs pourrir davantage.

Trouver le bon coach et bien recruter cet hiver

Déjà, il convient de mettre la main sur l’entraîneur pouvant être le chef d’orchestre de l’effectif. Quelqu’un capable de s’adapter tout de suite. Ensuite, charge à lui de refondre l’effectif et de donner son opinion sur les joueurs ciblés. Car, comme tout le monde a pu le noter, aucune recrue n’a été alignée par Oscar Garcia lors du derby. Cela dénote un certain malaise… A part Rémy Cabella, personne ne s’est imposé. Surtout pas Loïs Diony, qui n’a toujours pas inscrit le moindre but depuis son arrivée. C’est bien évidemment devant que l’ASSE devra se renforcer au mercato si elle veut réussir sa saison, surtout qu’Alexander Söderlund a fait part de son intention de quitter le navire. Ensuite ? Ce sera à l’appréciation du coach …

Laurent Hess, à Saint-Étienne