ASSE : Adao Carvalho, le troisième actionnaire des Verts, règle ses comptes

Dans un entretien accordé à l’Equipe, Adao Carvalho, co-actionnaire de l’AS Saint-Etienne, avec Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, régle ses comptes.

C’est l’histoire d’un homme dont les supporters des Verts entendent parler depuis plus de dix ans. Sans le connaître. Il s’agit d’Adao Carvalho, propriétaire de 22% des parts de la société Croissance Foot, qui elle-même détient 44% de l’AS Saint-Etienne.Entrepreneur basé dans la région stéphanoise, Carvalho a investi la même somme que Roland Romeyer en 2004 afin d’entrer dans le club. Mais à la différence de ce dernier, il a accumulé les problèmes judiciciaire, en étant mis en examen et même écroué pour u système de fraude mis en place à l’URSAAF.

Depuis plus de dix ans, Carvalho essaie, à juste titre de récupérer ses parts. Qui ont été saisies. Et souhaite désormais les revendre. Ce que la justice saisie par Romeyer, lui interdit de faire. Rien de mieux, donc, que les colonnes de l’Equipe pour régler ses comptes et attaquer les dirigeants stéphanois. « Déjà, je réclame plus de 157 000 euros d’intérêts couvrant la période 2009-2017. Si cette dette n’est pas honorée, je porterai plainte devant le Tribunal de commerce pour que Croissance Foot soit en cessation de paiement. Et l’ASSE sera en difficulté(…) Les statuts du club prévoient que le président ne puisse pas avoir plus de 70 ans. Romeyer devrait avoir quitté son poste depuis deux ans. Ils sont fait quoi, comme magouilles, pour qu’il y reste. Romeyer est un président illégitime. Mes parts m’ont coûté au total 1 million 418 000 euros. Je veux les revendre. Romeyer sait qu’elles valent 10 millions aujourd’hui. C’est aussi pour ça qu’il veut se les approprier. »

Et que Carvalho souhaite faire une sérieuse plus-value financière.

L.T.