ASSE : Christophe Galtier a un regret après Nice

L’entraîneur de l’ASSE, Christophe Galtier, a reconnu la supériorité de l’OGC Nice (victorieux 1-0) même si le match lui a laissé un regret.

C’est un Christophe Galtier beaucoup moins enjoué que dimanche qui s’est présenté devant les médias ce soir. La faute à une défaite sur la plus petite des marges à Nice qui le laisse à quatre points de l’Olympique Lyonnais… “Nous avons joué contre une très bonne équipe de Nice. C’est une formation difficile à manœuvrer. Nous savions que nous encaissions beaucoup de buts dans le premier quart d’heure et, même si nous étions avertis, ils nous ont harcelés et ont marqué un magnifique but. Après vingt minutes, nous avons été mieux, en seconde période également. Mais ce ne fut pas assez pour revenir au score. En deuxième mi-temps, nous étions plus dangereux, plus libérés. Mais, malheureusement, nous ne sommes pas arrivés à marquer, malgré nos quelques situations. Le penalty ? J’ai trouvé l’assistant très bon sur le coup car il n’y a pas penalty. Monsieur Delerue est venu me dire qu’il s’était trompé et que son assistant l’avait aidé. J’aurais aimé que l’assistant l’aide tout autant sur l’action d’avant et la faute de Paul Baysse sur Nolan (Roux). Mais, en tout état de cause, il n’y avait pas penalty sur la deuxième occasion.”

Nice a eu plus d’emprise sur le match, plus de fraîcheur”

L’entraîneur stéphanois a ensuite fait un point santé par rapport à des troupes très éprouvées par le derby de dimanche : “Alexander (Söderlund) s’est fait mal à la cuisse. Il a été très sollicité il y a trois jours, d’où la décision de ne pas l’aligner. Je voulais l’utiliser sur les dernières minutes pour qu’il apporte du poids offensivement. Je ne pense pas qu’il y ait eu d’ascenseur émotionnel après le derby. Nice a eu plus d’emprise sur le match, plus de fraîcheur. Il y avait la possibilité de jouer davantage, notamment en passant sur les côtés. Sur l’entame, là où nous voulions garder le ballon, face au jeu court niçois, nous ne sommes pas arrivés à enchaîner. Vincent (Pajot) revenait de blessure dimanche. J’ai préféré faire attention. Lui aussi a fourni beaucoup d’efforts lors du derby. Loïc (Perrin) a ressenti de la fatigue musculaire. Dans l’après-midi, nous avons pris la décision de ne pas le convoquer car nous savons que nous allons enchaîner les matches”.

R.N.