ASSE : Derby, critiques, supporters…Julien Sablé part au combat

A deux jours de la réception du RC Strasbourg dans le chaudron de Geoffroy-Guichard (vendredi, 20 heures 45), Julien Sablé était à l’instant face aux médias. Voici ce qu’il faut en retenir.

La difficulté du moment

« Tous les entraîneurs, dans ma situation, auraient accepté le défi et auraient saisi cette opportunité. Depuis que j’ai arrêté ma carrière de joueur, il y quatre ans, je me suis mis à passer des diplômes. Aujourd’hui, au vu du contexte, on ne peut pas parler que de valeurs et de combat. En ce qui me concerne, je suis aussi un amoureux du jeu. Et c’est comme ça qu’on va s’en sortir. »

Le groupe

« Ce groupe mérite mieux que la dynamique actuelle. Il faut que les joueurs reprennent confiance et retrouvent l’efficacité. Des critiques, on va en entendre. Beaucoup de gens vont même dire qu’on ne peut pas y arriver. On va donc mettre les sourdines, le bleu de chauffe et avec un plan de jeu et ce que nous avons au fond des tripes. Nous allons y arriver. Nous sommes dans un monde libre et les supporters, nos supporters, peuvent être mécontents. J’ai déjà vécu ce genre de situations. Mais je sais aussi que nous pouvons renverser les choses. De toute façon, j’ai envie de redonner le sourire à mes joueurs, au staff, aux dirigeants et aux supporters. Nous sommes tous dans l’attente. Je ne suis pas dans un football fiction. Il y a un match à jouer et trois jours après il y en aura un autre. Mais nous pensons seulement à vendredi dans le but de gagner » »

 

TÉLÉCHARGEZ VOTRE APPLICATION 100% SAINTÉ.

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play

Geoffroy-Guichard, le match d’après

« Nous sommes conscients que nous revenons à Geoffroy-Guichard le lendemain d’un derby perdu. A nous de rallumer la flamme, il faudra être costauds, solidaires. Ce ne sera pas simple mais on va tout donner. Je ressens un fort investissement de la part des joueurs lors des séances d’entraînements et des entretiens. Je le sens réceptifs, sains et sincères. Nous avons du respect pour Strasbourg, mais nous sommes l’AS Saint-Etienne. Il y a les paroles, mais il faudra les actes. Il n’y a pas de favori, ce sera un match particulier face à une équipe valeureuse. »

L’infirmerie

« Les forfaits sont ceux qui étaient prévus : Cabella et Gabriel Silva. On fera un point demain au sujet de Théophile-Catherine. »

Laurent Hess, à l’Etrat, avec le compte twitter de l’ASSE