ASSE – EA Guingamp (1-0) : les trois satisfactions dans la lignée d’Anderlecht

L’ASSE, trois jours après son petit miracle européen, a réussi à obtenir une nouvelle victoire contre Guingamp (1-0). Victoire courte mais précieuse.

Une entame de match beaucoup plus sérieuse

Certes, Jimmy Briand ou Lucas Deaux se sont créés deux occasions franches en première période. Néanmoins, le premier acte des Verts n’avait rien de comparable avec celui que la pelouse d’Anderlecht. Bien plus concernés dans le jeu et décidés à prendre les choses en main, les hommes de Christophe Galtier ont fini par trouver la faille par Romain Hamouma. Comparé au désastre d’Anderlecht durant les 45 premières minutes, Christophe Galtier a forcément dû apprécier. Et cela fait beaucoup moins de buts à remonter…

Ruffier a retrouvé sa magie

Quand on a Stéphane Ruffier dans sa cage, on est tellement habituéà des miracles récurrents que prendre deux buts en une mi-temps fait tâche. Mais avec le portier stéphanois, les absences ne durent pas longtemps. Face à Guingamp, le gardien de but des Verts a de nouveau sorti une performance dantesque. Impossible d’énumérer en détail le nombre d’arrêts décisifs tant il en a réalisé. Celui sur Salibur à bout portant, à l’entrée du dernier quart d’heure, mérite néanmoins une mention particulière.

Hamouma est bien le dynamiteur qui manquait

Contre Anderlecht, l’entrée de Romain Hamouma a considérablement modifié la dynamique du match, lui qui a donné une passe décisive avant d’être à l’origine directe du dernier but de Monnet-Paquet. Titularisé par Christophe Galtier ce dimanche, c’est encore lui qui a fait la différence contre Guingamp. S’il a parfaitement profité du travail de Malcuit, Hamouma a néanmoins fait preuve d’un joli sang-froid pour ajuster Johnsson. Le milieu offensif des Verts aurait même pu signer une passe décisive si Veretout n’avait pas expédié sa reprise croisée sur le poteau.

Julien Pédebos