ASSE : Herbin et Riolo cartonnent Romeyer et s’inquiètent pour les Verts

La nette défaite de l’ASSE face à l’AS Monaco en ouverture de la 18e journée de Ligue 1 (0-4) inquiète au plus haut point Robert Herbin et Daniel Riolo.

Plus un jour ne passe sans qu’un observateur de l’ASSE ne vienne tirer la sonnette d’alarme. Ce dimanche, après Pierre Ménès, c’est au tour de Robert Herbin de s’inquiéter pour la suite en dégommant notamment Roland Romeyer.

« Romeyer, il est fou de faire ça, c’est aberrant »

« Lorsqu’on voit les Verts évoluer, on dirait que les joueurs ne se connaissent pas. Il n’y a aucune cohésion. Tout ce qu’ils font est incohérent. Et puis, le comportement général au sein du club me dérange. Je ne sens pas d’exigence. Le climat est néfaste, le malaise total. Quand on voit le comportement qu’a eu Romeyer, il n’y a rien de plus catastrophique pour le club, assure-t-il dans les colonnes du Progrès. Il est fou de faire ça, c’est aberrant ! Entre lui et Caïazzo, ça n’a pas l’air d’être le grand amour, non ? Les joueurs aussi me déconcertent. Étoffer une équipe avec des garçons qui n’ont rien en commun est voué à l’échec. C’est ce qui arrive. Les Verts risquent gros. Je suis déconcerté par cette situation. Quant à l’expulsion de Ruffier, elle m’a contrarié. On ne peut que se montrer déçu de sa réaction qui est allée au-delà de ce qui est permis. Au final, on n’est pas loin d’une situation dramatique. »

Riolo parle de gangrène

« Saint-Étienne c’est le néant total. Soit tu creuses et tu continues de creuser soit tu te dis qu’il y aura un match où tu n’es pas beau et tu arriveras à accrocher un match nul. Au bout d’un moment tu ne pourras plus aller plus bas, poursuit-il sur RMC. Tu te dis qu’il y aura une réaction d’orgueil. Je n’aurais pas signé automatiquement pour une victoire de Monaco. Le mal est profond, Saint-Étienne a la gangrène mais je ne sais pas ce qu’il faut couper. Tout le monde pète un câble. Romeyer qui fait son sketch et qui veut se battre avec tout le monde… »

JP