ASSE : Investissements, résultats, De Bontin…pour tout savoir sur le repreneur PEAK6

Présentée comme probable et futur propriétaire de l’AS Saint-Etienne, la société américaine PEAK6 demeure inconnue du grand public. Quels sont ses projets dans le monde du sport ? Ont-ils de l’expérience et, surtout, des résultats ? Coup de projecteur.

Qui est PEAK6 ?

La société PEAK6 est aujourd’hui dirigée par son fondateur, l’Américain Matthew Hulsizer. Ancien trader de âgé de 48 ans, Hulsizer a également été, par le passé, directeur et responsable des risques pour la Swiss Bank en 1994. Trois ans plus tard, en 1997 et avec sa femme, il crée PEAK6  Investments. Amateur de sports, et pas uniquement de football, l’homme d’affaires s’entoure de nombreuses personnalités comme Reid Snyder,  Mark De Nino  ou encore Chase Garbarino, afin de créer une branche sportive : PEAK6 Sports.

Une expérience dans le monde du sport

PEAK6 est depuis considérée comme une « jeune » société dans le domaine sportif. Son premier investissement dans un club remonte au 25 février 2015, au sein de la franchise américaine de hockey, les Minnesota Wild, qui évoluent au sein du gotha qu’est la NHL. Depuis, l’équipe n’a pas remporté le moindre titre. Quelques mois plus tard, le 9 novembre 2015, PEAK6 décide de faire son entrée, et à hauteur de 25%, dans le capital du club anglais de Bournemouth. Objectif ? Faire de Bournemouth, alors promu en Premier League, un habitué des sommets du foot anglais. Projet qui se construit peu à peu si l’on se fie aux résultats ces dernières années (16ème en 2015-2016, 9ème en 2016-2017 et 12ème dans la saison actuelle). Pour davantage de renommée, PEAK6 décide, courant 2016, d’être actionnaire minoritaire (environ 2%) du club italien de l’AS Rome. Dernier investissement en date : au mois de janvier 2018 avec le club irlandais de Dundalk, qui évolue en première division. Ce club appartient à 100% à la société américaine. Résultat ? Dundalk est actuellement leader de son championnat.

Qui est Jérôme de Bontin ?

PEAK6 aurait déjà choisi le futur président de l’AS Saint-Etienne, en la personne de Jérôme de Bontin, Franco-Américain pas vraiment inconnu du monde du ballon rond. En effet, De Bontin, sous couvert du Prince Albert de Monaco, a été président de l’ASM entre avril 2008 et février 2009, date de sa démission. De Bontin, et c’est une évidence, n’a pas laissé que de bons souvenirs aux supporters. Sa volonté de réformer le club en profondeur a créé des tensions (renvoi du directeur sportif, Jean-Luc Ettori, hausse des tarifs, tensions avec les Ultras). Il est aussi réputé de l’autre côté de l’Atlantique grâce à son ancien poste de directeur général des New York Red Bulls de 2012 à 2014, où il démissionnera également. Ce dernier a par ailleurs exprimé son envie de débuter l’aventure stéphanoise : « Nous sommes extrêmement fiers de rentrer en discussions exclusives avec Bernard Caïazzo et Roland Romeyer. L’AS St Etienne est l’un des plus grands clubs français avec une histoire prestigieuse et des valeurs fortes. Nous sommes impatients de contribuer à de nouveaux succès. »

Des présidents convaincus

Dans un communiqué publié sur le site de l’ASSE, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont fait part de leurs sentiments respectifs sur le rachat : « Nous avons été convaincus par leur grande connaissance du monde du sport, leur expérience du monde des affaires et leur rayonnement international, combinés à leur passion pour le football. Cette nouvelle étape permettra de pérenniser l’excellence sportive du Club sans renier ses valeurs. » L’ASSE ferait donc confiance à ses investisseurs  et à leur projet, comme le montre cette phrase : « PEAK6 est un investisseur global faisant preuve de passion dans ses investissements. »  Les dirigeants du club se sont également permis de faire une comparaison entre le projet de Franck McCourt et celui de PEAK6 et espèrent que ces derniers face de même : « La présence d’un club français avec un actionnariat américain en finale de l’UEFA Europa League est un signe qui démontre l’efficacité du modèle U.S. dans le football européen. »

Léonard MECHAIN et Valentin COLOMBANI