ASSE – L’analyse de Laurent Hess : « Jean-Louis Gasset s’est montré inspiré »

Notre correspondant à Saint-Étienne depuis 1998, Laurent Hess, revient sur la victoire des Verts, hier en Coupe de France, face au Nîmes Olympique (2-0).

« L’année 2018 ne pouvait pas mieux commencer pour l’ASSE. Après leur très vilaine série des mois de novembre et décembre, les Verts ont renoué avec la victoire contre Nîmes, se hissant en 16es de finale de la Coupe de France. Pour sa première comme n°1 sur le banc à Geoffroy-Guichard, Jean-Louis Gasset s’est montré inspiré dans son coaching puisque les deux buts ont été inscrits par des joueurs qui avaient débuté sur le banc : Robert Beric et Jonathan Bamba. Un coaching gagnant, et un retour gagnant, celui de Beric. L’attaquant slovène, de retour de prêt après avoir très peu joué à Anderlecht, a enlevé une belle épine du pied à l’équipe, longtemps incapable de mettre en danger la défense nîmoise alors que les Crocos étaient réduits à dix suite à l’expulsion d’Olivier Boscagli dès le premier quart d’heure. Dominés, les Verts ont affiché un autre visage en deuxième mi-temps, une autre maitrise, et Beric n’y a pas été étranger. « Même si l’adversaire était réduit à dix, nous avons livré une seconde période qui n’était pas mal, a noté Gasset. J’ai découvert les qualités de Robert Beric durant notre stage en Espagne et notamment sa présence devant le but. A partir du moment où il devait rentrer, nous devions passer par les côtés, délivrer des centres ou des coups de pieds arrêtés excentrés. Il est venu pour marquer des buts. C’est bien pour lui de marquer dès sa première entrée, même s’il n’est pas au top physiquement ».

Abonnez-vous deux ans à But ! Sainté et recevez un maillot 2017-2018 de l’ASSE.

Rendez-vous sur notre boutique

L’impact de Beric a été immédiat. De retour de blessure, Romain Hamouma a été moins en réussite mais l’ancien Caennais, absent lors du stage à Murcie pour des raisons familiales, est une autre option offensive qui ne pourra que bonifier l’équipe. Le retour de Loïc Perrin, qui devrait intervenir dès dimanche pour la venue de Toulouse, est lui aussi très appréciable, forcément. Cette saison encore, les stats montrent à quel point le capitaine des Verts reste un joueur essentiel à l’ASSE : en 12 matches avec lui, l’ASSE a enregistré 4 victoires, 4 nuls et 4 défaites, pour une moyenne de 1,33 point par match. Alors que sans lui, l’équipe a disputé 7 matches pour un bilan d’1 victoire, 1 nul et 5 défaites, soit une moyenne de 0,57 point par match… Pour solidifier leur défense, les dirigeants stéphanois comptent aussi recruter. « Notre priorité du Mercato, c’est un défenseur central. Je suis malheureux de ce qu’il s’est passé avec Stefan Mitrovic », a confié Roland Romeyer après la victoire contre Nîmes. Avec la vraie-fausse arrivée du Serbe, recalé à la visite médicale, le Mercato stéphanois a débuté par un couac mais Gasset se veut ambitieux. Le nouveau coach des Verts attend Yann M’Vila et il espère convaincre d’autres bons joueurs de venir se relancer à « Sainté ». Une autre victoire dimanche contre Toulouse et 2017 serait vite oubliée… En cette période de vœux, c’est tout ce qu’on peut souhaiter à l’ASSE.

Laurent Hess