ASSE – L’analyse de Laurent Hess : « Merci Veretout ! »

Grâce à un but tardif de Jordan Veretout sur une belle action individuelle, l’ASSE s’est imposée à Dijon (1-0) hier après-midi. Un succès, laborieux, qui lui permet de revenir à 2 points de Marseille et Bordeaux au classement.

Les Verts n’ont pas dit leur dernier mot dans la course à l’Europe, mais leur victoire obtenue dimanche sur la pelouse de Dijon a été longue à se dessiner. Il a fallu attendre l’entame du dernier quart d’heure et un but de Jordan Veretout, parti tout seul du milieu du terrain, pour que les hommes de Christophe Galtier concrétisent leur domination, stérile jusque-là.

Avant la rencontre, le coach des Verts avaient salué l’implication de ses troupes, la bonne semaine de ses joueurs à l’entraînement. « Je leur ai dit de continuer comme ça, que leur travail allait payer », avait-il confié avant la rencontre. Avec le match nul de Marseille à Lille et la victoire de Bordeaux contre Montpellier, l’ASSE se devait de s’imposer en Bourgogne pour ne pas laisser s’échapper ses deux principaux rivaux dans la course à l’Europe. Elle y est parvenue, tant bien que mal, un mois et demi après son dernier succès en championnat face à Lorient (4-0).

Trois points et c’est vraiment tout

Cette victoire à Dijon a été accueillie comme un soulagement. Elle met fin à une vilaine série de 4 défaites et 2 nuls toutes compétitions confondues. L’essentiel a été assuré. Mais les Verts n’ont pas rassuré pour autant. Face à des Dijonnais qui n’ont pris qu’1 point lors des 5 dernières journées, les Stéphanois ont une fois de plus étalé leurs lacunes offensives. La défense a été solide, le duo Veretout-Selnaes a gagné la bataille du milieu.

Mais devant, hormis Monnet-Paquet, de loin le Vert le plus percutant, les autres joueurs offensifs n’ont été d’aucun danger pour la 16e défense de L1. Saivet très peu influent, Beric très effacé, Hamouma lui aussi éteint, il a fallu attendre l’entrée en jeu de Corgnet pour que l’ASSE force la décision, et la lumière est  donc venue de Veretout, récompensé de ses efforts. Avec Monnet-Paquet et Perrin, l’ancien Nantais est exemplaire depuis le début de l’année. Son pointu du gauche a transformé un nul en victoire dimanche, et relancé l’équipe. Les Verts en avaient besoin. L’ensemble du club en avait besoin, certaines tensions étant apparues de plus en plus vives au fil des dernières contre-performances.

Avant le conseil de surveillance programmé ce mercredi, et avant trois semaines sans match à cause de la trêve internationale et du report du déplacement à Monaco, ce succès tombe à point nommé. Mais il faudra être bien meilleur pour arracher la 5e ou la 6e place en fin de saison, surtout que le calendrier va se corser avec notamment Monaco, Paris, Bordeaux et Marseille au programme des deux derniers mois de compétition.

Laurent Hess, notre correspondant permanent à Saint-Etienne

Magazines, tee-shirts et sweat-shirt spécial Sainté, c’est sur notre boutique en cliquant sur ce lien.