ASSE – l’analyse de Laurent Hess : une 4e place en trompe-l’œil

Notre correspondant de But! Saint-Étienne estime que le classement est plutôt flatteur pour une ASSE qui a énormément souffert lors de ses derniers matches.

« L’ASSE a concédé hier contre Rennes son 2e match nul consécutif à domicile après celui face à Angers quinze jours plus tôt. Pour le spectacle, on repassera, encore une fois. Excepté lors des dix dernières minutes, les Verts n’ont pas vraiment joué. Ils ont essayé de le faire, mais Oscar Garcia, en choisissant d’aligner un 3-4-3, ne les a pas franchement aidés. L’Espagnol a corrigé le tir à la mi-temps, en faisant entrer Dabo à la place de Janko. En 4-3-3 puis en 4-2-3-1 sur la fin, il y a eu du mieux, mais l’ASSE n’a pas fait le match que l’on pouvait espérer d’elle, loin de là. Avec 14 points et une 4e place au classement, son début de saison est très bon sur le plan comptable. Mais il n’est pas très rassurant pour autant.

Hormis lors de la 1ere journée contre Nice, l’équipe de Garcia n’a pas séduit, ni maitrisé ses matches. Ses victoires à Caen, contre Amiens et à Dijon ont été aussi heureuses que ses matches nuls contre Angers et Rennes. Ses recrues ? A part Cabella, les débuts sont moyens, voire très moyens pour ses deux recrues majeures : Dioussé, acheté 5 M€ à Empoli, et Diony, acheté 7 M€ à Dijon et toujours à la recherche de son 1er but. Les débuts de Garcia, eux, sont mitigés. L’Espagnol a instauré un nouvel état d’esprit, qu’il ne cesse d’ailleurs de louer. A raison puisque son équipe ne lâche rien.

Mais dans le jeu, de Galtier à Garcia, pour l’instant, qu’est-ce qui a vraiment changé à l’ASSE ? Ne s’ennuie-t-on toujours pas autant ? Les tactiques ne sont-elles pas toujours aussi frileuses ? Techniquement, les Verts restent faibles, malgré l’apport de Cabella. Il a fallu deux coups de pieds arrêtés pour qu’ils fassent trembler les filets contre Rennes. Monnet-Paquet a mis une tête sur la barre, en fin de match, mais peu avant, Amalfitano avait trouvé le poteau de Ruffier. En 7 journées de championnat, le portier stéphanois a déjà été sauvé 8 fois par ses montants. De là à penser que la 4e place de son équipe relève du miracle… »

A Saint-Etienne, Laurent HESS

Retrouvez cet article dans le dernier numéro de But! Saint-Étienne, en kiosques ou sur notre boutique en ligne.