ASSE : Larqué et Sonor enterrent la hache de guerre

En 2008-09, Jean-Michel Larqué avait traité Luc Sonor, alors entraîneur-adjoint à l’ASSE, de “pipe”. Huit ans plus tard, les deux hommes vont se réconcilier.

C’était au temps où l’ASSE ne parvenait pas à redresser la barre au mercato hivernal après six premiers mois ratés. En 2008-09, l’ASSE avait joué dangereusement avec la relégation, ce qui avait incité Jean-Michel Larqué à tirer à vue dès septembre sur le staff en place, composé de Laurent Roussey et de son adjoint Luc Sonor, traité de “pipe”. L’affaire s’était terminée devant le tribunal correctionnel de Paris et avait abouti à une condamnation de 500€ à verser par l’insulteur à l’insulté.

Mais Larqué a annoncé que les deux hommes allaient se voir pour enterrer la hache de guerre : Mes sorties au micro m’ont causé pas mal d’inimitiés, a-t-il expliqué au Progrès. Mais la semaine dernière, j’ai reçu un coup de fil : “C’est Luc Sonor au téléphone”. Je lui ai fait répéter deux fois son nom. Il m’a dit : “Je voulais vous dire qu’on nous oppose souvent. Je crois que parfois vous avez raison, d’autres fois vous étiez un peu dur, mais j’ai une totale admiration. J’aimerais qu’on oublie tout ça et qu’on se rencontre”. Son appel m’a touché.”

“Quand on prend de l’âge, on se rend compte qu’il y a des choses bien plus importantes qu’un petit commentaire sur le football. C’est long une heure et demie de direct multipliée par 1 500 matches, donc des conneries et des méchancetés, j’en ai obligatoirement dit. On peut les regretter mais je me demande si elles ne sont pas inévitables.”

R.N.