ASSE : le retour de Beric au Mercato peut-il libérer Diony ? 

Notre débat de la semaine dans But! Saint-Étienne concerne la place d’avant-centre à l’ASSE. Le retour de Robert Beric peut-il libérer le mutique Loïs Diony ? 

« J’AI TENDANCE A Y CROIRE »

Le football est histoire de complémentarité. Dans le monde professionnel, Loïs Diony n’a brillé que dans un seul club. Pourquoi ? Parce qu’il avait trouvé avec Julio Tavares à Dijon le complément idéal pour jouer à deux devants. A Saint-Étienne, depuis son arrivée l’été dernier, le Montois est seul à attendre des ballons qui n’arrivent pas, à espérer des remises… de personne. Je suis assez d’accord avec lui quand il dit que Robert Beric lui fait penser à Tavares et que leur association peu fonctionner. Autant je n’ai jamais été convaincu que le Slovène puisse se greffer durablement à Alexander Söderlund, tant les joueurs se ressemblaient dans leurs profils, autant je pense qu’entre Beric et Diony, ça peut « matcher ». Parce que Robert Beric est justement un renard de surface mais aussi un joueur intelligent, capable de remiser de la tête pour un autre tournant autour de lui comme pourrait l’être un Loïs Diony. Parce que les deux hommes sont revanchards et doivent trouver, dans leurs difficultés respectives, des raisons de s’entendre pour se relancer. Mais aussi et surtout parce qu’on a à faire à deux des plus gros investissements jamais réalisés par le club et qu’il faut trouver le meilleur moyen de les rentabiliser.

Alexandre CORBOZ

« JE DEMANDE A VOIR »

« Honnêtement, je reste sceptique concernant Loïs Diony. Depuis son arrivée à l’ASSE, le joueur déçoit, il est à la peine et rate à peu près tout ce qu’il tente. Aucun but en 17 matches : ses stats sont catastrophiques. Bien sûr, l’ancien Dijonnais n’a pas été aidé. Dans une équipe en grande difficulté, il n’a pas eu beaucoup de ballons. Mais il n’a pas tiré l’équipe vers le haut non plus, ça c’est sûr aussi… Le joueur estime que le retour de Beric peut lui faire du bien. Peut-être. Il va lui enlever un peu de pression. Mais je pense que son temps de jeu va s’en ressentir. Les deux attaquants seront peut-être associés, sur des bouts de matches, mais Beric vient de marquer contre Nîmes et Gasset a dit que le Slovène l’avait impressionné au stage de l’équipe à Murcie. Je pense que dans ses choix, Beric sera le n°1, devant, le titulaire du poste d’avant-centre. C’est un buteur, un finisseur. Plus que ne l’est Diony. Et sa présence va obliger l’ancien Dijonnais à se décaler sur un côté, alors qu’il n’est pas un ailier et que Gasset va avoir d’autres choix sur les ailes avec Hamouma, Cabella, Monnet-Paquet et sans doute une recrue à venir. A mon avis, c’est un rôle de joker qui se dessine pour Diony. Et il lui ira peut-être mieux que celui de titulaire, l’habit s’étant révélé un peu trop grand pour lui, depuis l’été dernier. »

Laurent HESS