ASSE – Mercato : ces 4 joueurs qui doivent une revanche aux supporters

A l’image de Bryan Dabo, buteur ce samedi, plusieurs autres Verts doivent une revanche en 2017-18, après un exercice qui n’a pas été à la hauteur des attentes à l’ASSE.

Robert Beric

Neuf buts en vingt-six matches toutes compétitions confondues : Robert Beric a été le meilleur buteur stéphanois en 2016-17 avec Romain Hamouma, mais sa saison a été globalement décevante. Le Slovène avait bien débuté mais il a ensuite été rattrapé par son genou opéré un an plus tôt. Contraint de subir une arthroscopie en décembre, il a été moins prolifique en 2017. Critiqué par Galtier après une défaite à domicile contre Caen, il n’a fait trembler les filets qu’à trois reprises lors de la deuxième partie de saison. Il fera partie des joueurs très attendus à l’ASSE pour aider l’ère Oscar Garcia à démarrer du bon pied.

Ole Selnaes

Ole Selnaes avait montré en début de saison dernière l’étendue de ses qualités. Dans un 4-3-3 taillé pour lui, l’ancien joueur de Rosenborg avait brillé. Mais après avoir enchaîné les matches, la sentinelle norvégienne s’est assise sur le banc plus souvent qu’à son tour une fois l’hiver venu. Le passage au 4-2-3-1 n’a pas fait ses affaires. En dedans, agacé par sa situation, le longiligne Ole a mal vécu la fin de saison, en particulier le fait d’avoir été sur le banc contre Manchester United. Sa relation avec Christophe Galtier s’en est ressentie. A lui de montrer qu’il peut s’imposer comme un joueur majeur de l’ère Garcia, et ce même si l’Espagnol devrait faire jouer l’équipe en 4-2-3-1 plutôt qu’en 4-3-3.

Alexander Söderlund

Dix-sept matches de L1, un but, un passe décisive : Alexander Söderlund a traversé comme un fantôme le dernier championnat. Ses seuls faits de gloire : un bon match lors du derby, une passe décisive pour Robert Beric à son entrée en jeu à Mayence et surtout un doublé à Anderlecht pour renverser le match et offrir à l’ASSE la 1ère place de son groupe en Ligue Europa. Mais globalement, le Norvégien a déçu, passant le plus clair de son temps à l’infirmerie à cause de douleurs musculaires diverses et variées. Un vrai colosse aux pieds d’argile. S’il a droit à une autre chance cette saison, il pourra difficilement faire pire.

Oussama Tannane

Des blessures, des déboires : la saison 2016-17 d’Oussama Tannane a été compliquée. Le jeune Marocain a dû faire l’impasse sur la Coupe d’Afrique des Nations pour soigner une pubalgie. A son retour, Christophe Galtier l’a exclu du groupe pour des soucis de comportement. Le Marseillais était remonté contre un joueur à qui il avait maintenu sa confiance lors de la première partie de saison malgré des prestations souvent décevantes. Tannane n’a montré son talent que par intermittence, brillant à Qarabag en Ligue Europa quelques jours avant de se faire bêtement expulser à Metz. On attendra plus de régularité de sa part, plus de buts et de passes décisives, qu’il joue sur un côté ou dans l’axe, lui qui rêve d’évoluer en “neuf et demi”.

Laurent Hess, à Saint-Étienne