ASSE – Mercato : M’Vila, bonne ou mauvaise recrue pour les Verts ?

Le débat de la semaine dans But! Saint-Étienne concerne l’éventuelle arrivée de Yann M’Vila au mercato. Serait-il une bonne recrue pour l’ASSE ? 

A PRIORI, OUI

« Yann M’Vila à l’ASSE, à priori, l’affaire sent bon… la bonne affaire. Si le joueur vient, c’est que son contrat aura été rompu par la FFF puisqu’il n’était plus payé en Russie, au Rubin Kazan. S’il vient, c’est forcément aussi qu’il sera motivé. Et on parle d’un joueur de 27 ans qui avait intégré l’équipe de France à 20 ans (22 sélections, 1 but). Depuis, l’Amiénois n’a pas vraiment confirmé. On peut même dire qu’il s’est perdu et qu’il a souvent déçu, en particulier à l’Inter Milan et à Sunderland. M’Vila a la réputation d’être un joueur difficile à gérer, mais si Jean-Louis Gasset le veut, c’est qu’il doit avoir une bonne image de lui, un bon rapport avec lui. On a pu lire aussi, ces derniers jours, que l’ancien Rennais n’était pas dans la forme de sa vie, qu’il avait un peu grossi en Russie. Pourtant, il a disputé 20 matches depuis le début de la saison (2 buts, 1 passe décisive), et tous dans leur intégralité. Et au Rubin Kazan, il portait le brassard de capitaine, ces derniers mois. »

Laurent HESS

UN EXCELLENT COUP !

« Je ne pense pas que Frédéric Antonetti était fou et/ou excessif dans ses compliments quand il parlait du jeune M’Vila de Rennes comme un joueur à la « passe Ligue des Champions ». Quand le gamin a été appelé à 20 ans en équipe de France, tout le monde lui prédisait les 100 sélections vu ce qu’il dégageait sur le pré, sa facilité à trouver des ouvertures, ses qualités techniques au dessus du lot mais également sa puissance athlétique. Oui, Yann M’Vila a depuis perdu le fil de sa carrière, à cause de son caractère affirmé, de son côté ingérable ou encore de ses choix de carrière discutables. De toute façon, pour que l’ASSE mette la main sur un joueur de cette trempe gratuitement, il faut forcément qu’il y ait un vice de fabrication. Mais on a trop reproché aux Verts de s’être montré frileux avec Hatem Ben Arfa quand celui-ci quittait Newcastle pour Nice qu’on ne peut que féliciter le club de tenter le pari M’Vila. Personnellement, j’y crois beaucoup. Notamment parce que j’estime que Jean-Louis Gasset, qui l’a côtoyé chez les Bleus peut être la bonne personne pour le cadrer et le remettre en scelle comme Claude Puel a été l’élément déclencheur d’HBA. A 27 ans, l’ancien Rennais n’est pas fini. »

Alexandre CORBOZ