ASSE : Oscar Garcia quitte les Verts, les toutes dernières infos

L’entraîneur de l’ASSE Oscar Garcia a rendu son tablier mardi soir. Les relations avec Roland Romeyer l’auraient notamment décidé à partir.

C’est un coup de tonnerre qui s’est abattu hier soir dans le Forez : Oscar Garcia n’est plus l’entraîneur de l’ASSE. Dans son édition du jour, L’Équipe donne de plus amples informations sur le sujet et assure que l’intéressé a pris cette décision après être parti s’oxygéner quelques jours en famille à Barcelone ce week-end. En plus de ne pas parvenir à faire jouer les Verts comme il le souhaite, le technicien catalan ne supportait plus le mode de gouvernance au sein du club ligérien, à commencer par l’interventionnisme de Romeyer. Le quotidien sportif explique en effet que le co-président des Verts a jugé bon de voir chaque membre du staff technique en tête-à-tête après la défaite historique face à l’OL le 5 novembre (0-5), initiative prise par Garcia comme une ingérence dans ses prérogatives techniques.

Garcia n’aurait pas apprécié l’ingérence de Romeyer

Ce dernier avait déjà très peu goûté que Romeyer convoque dans son bureau Romain Hamouma pour lui expliquer la façon dont il aurait dû frapper son tir au but, raté, lors de la séance qui avait conduit à la piteuse élimination des Verts dès les 16es de finale de la Coupe de la Ligue fin octobre à Strasbourg. Constatant aussi que l’ASSE ne possédait pas les moyens financiers à la hauteur de ses ambitions, Garcia a donc décidé de quitter le navire, son agent Josep Maria Orobitg négociant son départ depuis le début de la semaine. Sur place ou par téléphone. En parallèle, comme déjà confirmé hier soir par But!, une solution intérimaire a été trouvée pour remplacer Garcia. Les rênes de l’équipe sont confiées à partir de ce matin au tandem Ravera-Sablé. Arrivé en juillet comme quatrième adjoint, Alain Ravera présente l’avantage d’être le seul au club à posséder le BEPF, le diplôme d’entraîneur professionnel. Quant à Julien Sablé, il est un proche de Romeyer. Davantage que Laurent Batlles, entraîneur de l’équipe réserve depuis l’été 2016 et qui s’est fait damer le pion en raison de cette proximité.

JP