ASSE : pourquoi Galtier est resté sur sa faim contre Croix

Si l’ASSE a composté son billet pour les 16es de finale de la Coupe de France en écartant les amateurs de Croix (CFA), son entraîneur Christophe Galtier attend encore plus de ses joueurs.

L’ASSE a étrillé Croix sur le score de 4-1. A la seule lecture du résultat sec, c’est ce que ceux qui n’ont pas vu le match pourraient se dire. Sauf que la réalité est différente, les Verts ayant rejoint les vestiaires à égalité (1-1) et ne marquant trois buts qu’à l’heure de jeu après qu’Anthony Maisonnial eut remporté un duel capital à 2-1 en faveur de son équipe. Christophe Galtier, en technicien pointilleux qu’il est assurément, connaît ce constat et il est donc forcément resté sur sa faim à Lille.

« Saint-Étienne a eu la réussite des grandes équipes »

« Il y a eu des choses intéressantes mais il faut faire plus, insiste l’entraîneur stéphanois dans L’Équipe. L’an dernier, on a déjà connu ça à Raon-l’Étape (CFA 2) en ouvrant le score avant de se faire rejoindre (1-1, 4-3 aux t.a.b). Là, on n’a pas eu peur, le mot est trop fort, mais cela aurait pu mal tourner. Il fallait donc vite reprendre l’avantage. » Le son de cloche est similaire du côté de Croix. « Saint-Étienne a eu la réussite des grandes équipes, souriait après coup Jean Antunès, le coach nordiste. Leur deuxième but vient trop tôt et ensuite on ne parvient pas à concrétiser les situations de 2-2 qui auraient pu les faire douter. Ils nous ont respectés jusqu’au bout, ce qui a fait la différence. » Pour la petite anecdote, cela faisait presqu’un an que l’ASSE n’avait plus marqué quatre buts (contre les Girondins de Bordeaux, 1-4, le 7 février 2016).

JP

Croix 1-4 ASSE: le résumé par ASSE