ASSE : un fonds de pension américain bien placé pour le rachat du club

L’ASSE, qui pourrait être vendue au terme de la saison, est la cible d’un fonds fonds de pension américain dirigé par un certain Jérôme de Bontin.

Le rachat de l’ASSE se précise. Alors que les Verts jouent une partie de leur avenir européen ce soir à Montpellier, L’Équipe croit savoir que les affaires concernant leur futur à moyen terme se décantent en coulisses. Seul club historique de L1, avec les Girondins de Bordeaux, à ne pas encore s’être ouvert à des capitaux étrangers, l’ASSE susciterait ainsi l’intérêt bien avéré d’un fonds de pension américain.

Romeyer confiant pour une vente en fin de saison

Et il se trouve que Jérôme de Bontin, homme d’affaires franco-américain et éphémère président de l’AS Monaco (10 avril 2008-27 février 2009), se trouve à la tête de ce repreneur potentiel. Si une clause de confidentialité l’empêche de confirmer cette information dans le quotidien sportif, Roland Romeyer se veut « optimiste quant à une vente le plus rapidement possible », sans doute en fin de saison. « Un type t’achète ta voiture et tu lui dis : “Je garde les clés” ? Non. On va la lui démarrer et il va partir avec. C’est dur mais c’est la vie. Un jour, elle s’arrête », conclut ainsi le ci-président de l’ASSE chez nos confrères.

JP