ASSE : un premier effet Sablé déjà perceptible ?

Démotivée sur la fin avec Oscar Garcia, l’équipe stéphanoise s’est remise à courir davantage depuis peu.

Préparateur physique de l’AS Saint-Etienne, Thierry Cotte a analysé, dans les colonnes du Progrès, l’évolution de l’équipe ligérienne au niveau du travail durant les rencontres, notant une évolution positive des choses.

« Lors des seize premières journées, l’ASSE occupe la troisième place au classement des équipes qui ont le plus couru. Sous l’ère d’Oscar Garcia, les performances physiques étaient bonnes au début avant de flancher légèrement au fil des journées. Depuis l’arrivée de Julien elles remontent doucement », décrypte l’adjoint du coach stéphanois.

Magazines, produits spécial Sainté, c’est sur notre boutique et sur ce lien.

Reste que, comme le dit l’adage, rien ne sert de courir, il faut partir à point…ou plutôt à bonne intensité. « Les données de la Ligue montrent une augmentation de l’ordre de 20 % dans l’intensité des sprints ces dix dernières années. On doit se préparer à cela afin que le joueur puisse s’exprimer comme on l’a fait contre les Nantais en première mi-temps le plus longtemps possible », poursuit Thierry Cotte.

Arnaud Carond