Tribune Supporters : Une association nantaise vraiment pas comme les autres

C’est VOTRE rubrique, chers supporters. Chaque jeudi, à 18 heures, Butfootballclub donne la parole à ceux qui sont l’essence même du football : les supporters. Pas de ballon rond sans eux, pas d’ambiance dans les stades sans eux. N’hésitez plus et contactez-nous pour nous faire part de vos coups de gueule, vos coups de cœur, vos photos, vos déplacements. Notre adresse : contact@buteditions.com

L’Activ’Nantes Supports est une association née à la fin 2013 sur les réseaux sociaux, réunissant les fans (nantais) de la France entière. L’ANS organisait dimanche dernier une grande soirée pour présenter les nouveautés (logo, écharpes) de l’organisation. L’occasion pour Dimitri Saffre, son président, de nous présenter plus en détail le fonctionnement de son organisme.

Expliquez-nous quel était le but de l’organisation de cet événement organisé le 1er mars ?
Le but était de présenter notre nouvelle identité visuelle : un nouveau logo, un nouveau site internet et le lancement de l’écharpe officielle de l’association. Nous étions une cinquantaine de personnes et le public était varié : adhérents, association de supporters (Kop Erdre, Allez Nantes Canaris), représentants du FC Nantes, joueur du FC Nantes avec Olivier Veigneau qui nous a fait l’honneur de sa présence.

Combien comptez-vous d’adhérents ?
Environ 200 membres. Nous avons ouvert les adhésions en janvier 2014. Nous étions 90 en début de saison, l’association a donc connu une forte croissance. Nous sommes une dizaine de bénévoles à œuvrer pour faire tourner la machine !

Quels sont les avantages d’être adhérent de votre association ?
L’avantage premier de notre association c’est de rencontrer plus facilement des gens qui partagent la même passion, ne plus aller seul au stade ou, à l’inverse, avoir la possibilité d’y aller quand on est expatrié et qu’on habite loin de Nantes. Pour nous y prendre, nous avons un groupe Facebook réservé aux adhérents, un forum sur lequel nous organisons un concours de pronostics avec des lots à gagner en fin de saison, mais aussi nos réservations de places et nos déplacements. Nous faisons aussi des soirées matchs, un tournoi de poker annuel (en partenariat avec Winamax), un tournoi FIFA, des soirées privées… Nous effectuons également des déplacements un peu partout en France suivant les disponibilités des adhérents (cette saison : Guingamp, Caen, Lorient, Montpellier, Paris, Lyon, Reims, Rennes, Bordeaux). Sur internet, nous permettons aux expatriés d’écrire des articles sur notre site, de suivre au plus près l’actualité du club.

Pourquoi avoir créé cette association ? En quoi se différencie-t-elle des autres ? Être une association reconnue par le club, qu’est-ce que ça change ?
Tout est parti d’une simple page Facebook il y a trois ans. Puis nous avons créé une association pour gagner en crédibilité et monter un vrai projet pour diffuser nos valeurs. Nous défendons le football populaire, avec ses valeurs et ses supporters. Nous nous appuyons beaucoup sur les réseaux sociaux et internet pour communiquer sur le FC Nantes. Nous sommes aussi présents sur le terrain, et il nous arrive de participer à des opérations caritatives, comme la vente de calendriers au profit de l’hôpital ESEAN. Nous prônons un grand rassemblement pour que le club ait moins d’interlocuteurs quand il veut s’adresser à ses supporters. Mais les supporters peuvent adhérer à A.N.S. et en même temps à d’autres groupes de supporters.  Nous essayons d’être « acteurs » du club, dans le sens où nous parlons de sujets qui concernent le quotidien des supporters.

Organisez-vous des événements pour récupérer des revenus ?
Nous générons des revenus surtout par les cotisations et la vente de produits dérivés (écharpes pour l’instant). Les tombolas nous rapportent un peu d’argent aussi.

Alejandro Bedoya est le «parrain joueur de l’association». Qu’est-ce que cela signifie au quotidien ? Vient-il régulièrement à la rencontre de vos adhérents ?
On voulait un joueur étranger comme parrain parce qu’on trouvait ça intéressant et novateur. Pour une association qui s’adresse aux supporters éparpillés dans le monde, cela paraissait être un critère primordial. Notre choix s’est porté sur Alejandro parce qu’il est très apprécié des supporters, il est international américain et par son biais nous écrivons des articles en anglais sur lui et le FCN. Nous espérons promouvoir le club en touchant les fans outre-Atlantique. Nous avons échangé avec lui à la Jonelière. C’est quelqu’un de très pris, mais il se donne à 100% quand il est disponible pour les membres.

Avez-vous des revendications particulières ?
Ce ne sont pas des revendications, mais plutôt des souhaits de supporters avant tout. Pour Michel Der Zakarian : assurer le maintien au plus vite et donner du temps de jeu aux jeunes. Pour la cellule de recrutement : recruter intelligemment comme cela a été fait avec Vizcarrondo, Bedoya, Hansen. Pour la direction : discuter de la politique tarifaire en compagnie des groupes de supporters.

Propos recueillis par Stéphane Monier