RC Lens : les 3 ingrédients du réveil en fanfare à Bourg-en-Bresse (6-0)

Pour sa première victoire à l’extérieur de la saison, le RC Lens y a mis les formes en s’imposant 6-0 à Bourg-en-Bresse. On n’a pas reconnu l’équipe brouillonne des dernières semaines.

Lire le résumé de la partie.

Des ambitions affichées dès le coup d’envoi

La victoire face au Gazélec il y a deux semaines a fait du bien dans les têtes. Ce soir, pour la première fois peut-être de la saison, c’est en conquérants que les joueurs du RC Lens ont entamé la partie et non avec la peur au ventre. Résultat, deux occasions franches dans le premier quart d’heure, dont une convertie. Les Sang et Or ont enfin compris qu’il fallait aller chercher les points qui les séparent du maintien et non attendre qu’ils tombent du ciel.

Une attaque de feu

La présence de Cristian Lopez sur le banc au coup d’envoi a pu en surprendre plus d’un, tout comme la titularisation d’Abdelrafik Gérard. Mais Fortuné a apporté, par ses appels innombrables et sa vitesse, du mouvement à tout le secteur offensif. Gérard, lui, a fait parler sa technique pour fluidifier le jeu. Résultat, un but chacun et, surtout, un nombre d’occasions record pour leur équipe. Le score de 6-0 ne souffre aucune contestation, c’est dire !

Des nouveaux venus qui s’affirment

La première intervention, finalement vaine, du gardien burgien le privera d’une passe décisive. Mais c’est bien Jean-Ricner Bellegarde qui fait tout le travail sur l’ouverture du score, éliminant deux joueurs d’un coup de rein dévastateur avant de lancer Fortuné. Le symbole du réveil lensois depuis trois semaines, c’est lui. Mais Filip Markovic, Dankler ou Karim Hafez, au rendement incertain depuis leur arrivée au mercato, ont également été bons.

Sylvain Opair