FC Barcelone : Messi et CR7 donnent la clé aux clubs de L1 pour éviter la ruine 

true

Selon Philippe Piat, président de l’UNFP, une action collective des joueurs de Ligue 1 pourrait avoir lieu pour freiner les effets de la crise économique.

Lionel Messi a été clair : le vestiaire du FC Barcelone a été le premier à proposer aux dirigeants de réduite les salaires. Afin d’endiguer les effets de la crise sanitaire et donc économique, les Blaugrana ont baissé leurs émoluments de 70%. La Juve de Cristiano Ronaldo a aussi décidé d’une coupe franche dans le domaine salarial pour la même raison. 

Cette initiative, qui se répand en Europe, pourrait se diffuser en Ligue 1. « En ce qui concerne les joueurs en France, comme ils sont en chômage partiel, ce qui est certain, c’est qu’ils ont déjà perdu 16% de leurs salaires, glisse sur RMC Sport Philippe Piat, président de l’UNFP. Je ne peux pas vous donner des informations trop précises parce que nous sommes en discussion avancée avec les clubs. On va avoir une réunion la semaine prochaine pour valider un accord que l’UNFP a négocié avec les représentants et qui permettra de montrer que les joueurs auront une action très importante au niveau des salaires. »

Le patron du syndicat des joueurs a l’air plus qu’ouvert à des négociations pour baisser les salaires des joueurs. Mais seulement pour ceux qui le voudront. « On est en train de trouver un accord politique entre l’UNFP et les représentants des clubs, poursuit-il sur la radio sportive. La difficulté qui peut exister, c’est que ce sont des recommandations qu’on peut faire: il y a des lois françaises qui obligent d’avoir des accords. Peut-être que quelques joueurs – très peu, nous pensons – ne seront pas d’accord, peut-être que des clubs ne seront pas d’accord non plus et voudront essayer d’obtenir des conditions encore plus favorables. Mais l’accord politique qu’on va faire permettra aux clubs de passer ce mauvais moment de trésorerie un peu plus facilement. »