FC Nantes – Mercato : de grosses réserves sur le recrutement de Kara Mbodj, Franck Kita monte au front !

Sortant de près de sept mois sans jouer, l’état physique de Kara Mbodj (prêté par Anderlecht au FC Nantes) inquiète. Forcément, la direction des Canaris a dû lever les doutes.

Prêté par Anderlecht au FC Nantes cette saison, Kara Mbodj (28 ans) a été présenté à la presse ligérienne mercredi. A l’occasion de sa présentation, il a beaucoup été question de l’état du genou de l’international sénégalais, opéré en décembre dernier et qui souffrirait d’un problème tenace au cartilage.

Kara : « Pas mal de gens m’ont enterré vivant à cause de mon genou »

« Aujourd’hui, je ne vais pas vous faire croire que mon genou est à 100 %. Ce n’est pas moi qui ai choisi d’avoir un genou comme ça. Malheureusement, je vais devoir faire avec… Mais, je m’entraîne avec le groupe, je suis à la disposition du coach », a glissé l’intéressé, assurant, dans des propos relayés par 20 Minutes, être en état de jouer : « La vérité est qu’il y a pas mal de gens qui m’ont enterré vivant à cause de mon genou. Je suis impatient aujourd’hui de leur répondre sur le terrain et leur montrer que je suis toujours vivant. C’est mon objectif personnel et je suis sûr que je vais l’atteindre. »

Kita : « Il ne faut pas s’inquiéter »

Conscient qu’il s’agissait d’une question sensible, Franck Kita (directeur général délégué du FCN), présent aux côtés du joueur face aux micros, a tenu à apporter des précisions : « Ce qu’il veut dire c’est qu’il n’a pas son genou de 20 ans. Après la carrière qu’il a eue, il a des fragilités. C’est un athlète de haut niveau donc c’est normal qu’il ait quelques fragilités comme tous les joueurs ont. Il se connaît par cœur. Il n’a pas plus un genou douloureux qu’un autre. Il faut qu’il se gère comme tout joueur qui arrive à un certain âge. Il n’a pas ses genoux de 20 ans, mais à 20 ans, certains ont des genoux bien plus fatigués. Il ne faut pas s’inquiéter. Il va se gérer, on va le traiter et ça va aller. »

Suffisant pour rassurer les supporters ?

Arnaud Carond